A FOS-SUR-MER FIASCO du TMB

UN PETIT MOT sur les "performances" de l'Usine TMB-Méthanisation de FOS-SUR-MER vantée par le SYDEMER

En 2010, TOUT le digestat a été enfoui en décharge !

En 2011, 12 % du digestat a été valorisé

et 88 % a fini en décharge !!!

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/tmb-2-2.jpg?fx=r_850_1162

Tmb 2 2

Voici ce que l'on peut lire dans le rapport officiel pour l'année 2010 :

"En 2010, du fait du démarrage de l'installation et de l'optimisation du process de compostage/maturation, la gestion du compost par lots n'avait pas encore commencé. De ce fait, et bien que certains résultats d'analyse aient attesté du respect de la norme NF U44 051, l'ensemble de la production de compost de 2010 a été envoyée en installation de stockage".

Source : Etat des lieux Méthanisation mars 2011. AMORCE - ADEME

image: http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/medias/images/k1-026.jpg-2.jpg?fx=r_750_857

K1 026 jpg 2

 

Le président du SYDEMER dit que notre Collectif

parle de l'incinérateur de FOS-SUR-MER

Mais, non, Mr BERLIVET, nous parlons bien du TMB-Méthanisation

avec les chiffres de l'ADEME et de la CLIS de FOS-SUR-MER !!!

Le bilan pour 2011 ?

19 621 T de digestat ont été produits. Qu'est-il devenu ?

Réponse : 17 248 T ont été enfouies en décharge, soit 88 %.

Alors que seulement 2 373 T ont été "valorisées", soit 12 % !

88 % en décharge et seulement 12 % de "valorisé" de ce digestat qui n'a servi qu'à " des travaux de type "revégétalisation .... d'installation de stockage" !

En clair, ce "digestat valorisé" a été utilisé .... pour recouvrir la décharge de FOS-SUR-MER !

NOTA BENE : Ce sont les chiffres révélés par l'exploitant, lors de la CLIS du 31/01/2012.

Rappel :

CLIS = Le décret donnant naissance aux commissions de suivi des sites autour des installations industrielles est paru au Journal officiel du 9 février. Ces commissions se substituent aux comités locaux d'information et de concertation (Clic) autour des installations Seveso seuil haut et aux commissions locales d'information et de surveillance (Clis) autour des installations de traitement de déchets.

L'article L. 125-2-1 du Code de l'environnement prévoit que le préfet peut créer autour des installations classées (ICPE) soumises à autorisation ou dans des zones comportant des risques industriels une commission de suivi lorsque les nuisances, dangers et inconvénients présentés par ces installations le justifient.

Le décret précise les modalités de constitution et de fonctionnement des commissions de suivi. Ces commissions sont composées de représentants de l'Etat, des collectivités territoriales, des riverains, des exploitants et des salariés. Elles ont vocation "à constituer un cadre d'échange, à suivre l'activité des ICPE concernées et à promouvoir l'information du public", explique le ministère de l'Ecologie.

Le texte précise que les Clic et les Clis existantes remplissent les attributions des commissions de suivi de site "jusqu'au renouvellement de leur composition".

ADEME = Opérateur de l’État pour la transition écologique, l’ADEME met à votre disposition son expertise et ses services pour vous orienter dans toutes vos démarches.

AMORCE = AMORCE est l’association nationale des collectivités, des associations et des entreprises pour la gestion des déchets, de l’énergie et des réseaux de chaleur. Fondée en 1987 avec une cinquantaine d’adhérents, elle en fédère aujourd’hui 825.


En savoir plus sur http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/blog/halte-projet-sydemer-usine-a-poubelles-vers-andrezieux-boutheon/un-petit-mot-sur-les-performances-de-l-usine-tmb-methanisation-de-fos-sur-mer-vantee-par-le-sydemer.html#HWVaGdcFMjpKe6Ka.99

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !