ZAD HALTE Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon

Projet Usines à poubelles SYTRAD Valence ou SYDEMER Saint-Etienne : Ces réponses type des ministères qui tuent la démocratie !

Déni de démocratie en direct vers Andrézieux-Bouthéon :

La lettre "type" que nous avons reçu

du ministère de l'Ecologie est presque

la copie conformiste reçue par les opposants

de l'Usine à poubelles au sud de Valence !

Ministere env rep 001Le préfet de la Loire peu pressé de nous accorder un entretien après la réponse de Guillaume CHOISY, le chef de cabinet de Ségolène ROYAL qui a pris connaissance des préoccupations de notre Collectif opposé au projet d'Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon en nous écrivant le 18/11/2015.

Nous sommes toujours aussi mobilisés sur le terrain des opérations vers Andrézieux-Bouthéon et nous faisons face aux nombreuses embûches pour ne pas parler des entraves directes ou indirectes à la démocratie et à la simple information des habitants concernant ce projet d'Usine à poubelles TMB/Méthanisation porté par les élu-es du SYDEMER de Saint-Etienne :

- Comme par hasard, Le Progrès de la Loire (Andrézieux-Bouthéon) a "égaré" ou déclaré "arrivé un peu en retard" nos mails annonçant notre conférence sur le TMB/Méthanisation lors d'un repas collectif que nous devions organiser à la Petite Auberge de Saint-Bonnet-les-Oules le 20/11/2015 à 19h !!!

- Le maire de La Fouillouse, Yves PARTRAT, n'a toujours pas donné réponse à notre mail....en date du 05/08/2015.

- Le maire d'Andrézieux-Bouthéon, Jean-Claude SCHALK (qui se dit agacé par notre pétition en conseil municipal), n'a toujours pas "donné signe de vie" à notre mail du 14/08/2015.

- Nos tracts donnés en main propre aux DGS (Directeur général des services) - dont certains font preuve d'arrogance - des conseils communautaires composant le SYDEMER ne sont pas tous remis aux élus des petites communes.

- Les RDV avec certains maires sont renvoyés vers le SYDEMER par les secrétariats de mairie (Sainte-Foy l'Argentière, Saint-Médard, Bourg Argental...). Idem pour les appels aux standards des conseils communautaires qui, lorsqu'ils entendent parler de nous, "bottent en touche" et nous renvoient vers le SYDEMER... qui est souvent aux abonnés absents.

- Des mairies refusent ouvertement notre pétition version papier pour ne pas informer correctement leurs concitoyens.

- Les élu-es du SYDEMER ne répondent pas au téléphone, d'autres membres du bureau "filent" fissa lorsqu'ils nous aperçoivent quand nous participons jusqu'à la fin tardive des délibérations des conseils communautaires, etc....

- Certaines associations environnementales locales font "la carpe" et se contredisent....

Nous ne devons compter que sur nos propres forces.

SEULE NOTRE MOBILISATION sur le terrain via nos tractages et le dépôt de notre pétition papier sur le territoire des 204 communes du SYDEMER informe correctement les populations concernées par ce projet d'usine TMB/Méthanisation vers Andrézieux-Bouthéon parce que le SYDEMER ne communique absolument pas sur notamment le choix de son/ses site-s.

Dans notre besace, et le maire d'Andrézieux-Bouthéon le sait parfaitement, nous avons notre projet de ZAD qui sera finalisé début 2016.

Nous attendons donc de pied ferme le choix du site tout en mobilisant nos sympathisants.

Un groupe de soutien de notre collectif C.H.U.P.A est en voie de constitution. Des cellules autonomes d'action seront mises en place dans chaque territoire de chaque conseil communautaire.

Nous continuons d'appliquer la stratégie de SUN TZU, en terme de stratégie, car 'l'invincibilité se trouve aussi dans la défense". Les experts de la défense doivent s'enfoncer jusque dans les entrailles de la terre. Ceux qui sont zélés dans l'art de la guerre cultivent le Tao et préservent les régulations : ils sont capables de formuler des politiques de victoire !

En 2006, nos camarades du collectif "Livronais pour la survie de Livron" basé maintenant à Livron-sur-Drôme menaient le même combat que nous contre le SYTRAD de Portes-les-Valence ( le SYDEMER local).

Alice 095Josette GOUBLE, la présidente du collectif livronnais à la lecture de nos tracts ( 25/11/2015)

Ainsi, le 20/02/2006, notre camarade présidente de ce Collectif, Josette GOUBLE, se fendait d'un courrier à Georges BLACHE, le président du SYTRAD en lui demandant un droit de consultation du CCAP (cahier des clauses administratives particulières), de l'acte d'engagement du SYTRAD avec la société VALORGA pour la conception-réalisation de 3 centres de tri.

Le collectif "Livronais pour la survie de Livron" est passé par toutes les cases de la rétention de l'information aux populations en saisissant plusieurs fois la CADA (Commission d'accès aux documents administratifs) comme en témoigne ce courrier en date du 13/10/2006 émanant de la présidente Josette GOUBLE qui attirait l'attention de cette commission sur les difficultés qu'elle rencontrait - déjà - dans le cadre de l'application de la loi du 17/07/1978 relative à la liberté d'accès aux documents administratifs.

Sytrad 2 001Et ce nonobstant les lettres "type" de bienveillance reçues de la présidence de la République de l'époque, de Sarko alors ministre de l'Intérieur où son chef du bureau des cabinets l'assurait "signaler" au préfet de la Drôme pour un "examen attentif et approprié" de ses dossiers, sans compter le courrier du 1er ministre Dominique de Villepin informé du "peu de considération du maire de l'Etoile-sur-Rhône vis-àvis de ses concitoyens".

BILAN : que ce soit à Valence, à Saint-Etienne, à Bagnolet, à Saint-Barthélémy d'Anjou, à Fos-sur-Mer, etc... les élu-es des projets d'usines TMB/Méthanisation ont "peur" des réactions populaires.

Nous sommes capables de faire défiler dans les rues d'Andrézieux-Bouthéon plus de 300 personnes. Les volontaires affluent pour que nous passions rapidement en mode "action".

Mais l'information des habitants prime. Il nous reste encore de vastes pans du territoire du SYDEMER a prospecter. Les 600 000 habitants du Forez-Sud doivent connaître notre lutte. Notre pétition doit dépasser les 10 000 signatures. Une première en France, en matière de contestation de ces usines TMB/Méthanisation puisque la plupart des signatures collectées par les autres collectifs ne dépassent pas les 1 000, alors que nous, nous capitalisons à ce jour, plus de 7 590 signatures (pétition internet + papier).

SEULES notre détermination et notre cohésion auront raison des choix opportunistes qui gangrenent notre démocratie locale déjà assez malmenée depuis les attentats terroristes de Paris du 13 novembre 2015 qui ont "gelé" pendant un certain temps notre riposte, eu égard au respect dû aux simples citoyens décédés et à l'affaiblissement de la République qu'il convient de renforcer.

Etat d'urgence ou non, nous devons renforcer la démocratie locale et l'information due aux populations !

Marc-Claude de PORTEBANE

 

#JesuisantiTMB. USINE à POUBELLES Loire : Notre projet de ZAD (ZONE A DEFENDRE) à l'étude vers Andrézieux-Bouthéon.

A4 2---- Recherchons bénévoles révoltés : ingénieurs spécialisés TMB/Méthanisation, conseillers en communication, conseillers techniciens logistique, lieux de stockage logistique région de Saint-Etienne, conseillers stratégie révolutionnaire ZAD, conseillers prévention des risques, tous volontaires et militants ATTENTION non-violents...

A6
MAIL chiffré : collectifhalte-usinepoubellesydemer@laposte.net


PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/Collectif-Halte-Usine-Poubelles-vers-Andr%C3%A9zieux-Bouth%C3%A9on-Loire-CHUPA-846647175450308/?ref=bookmarks

PETITION Internet : http://www.mesopinions.com/petition/politique/halte-usine-poubelles-za-vers-andrezieux/15574

PETITION Papier : idem qu'internet

STAGES Formation Désobéissance Civile à Toulouse PROJET Creation ZAD "HALTE Usine à Poubelles vers ANDREZIEUX-BOUTHEON" !