Zain Opéra Parc International

Déguisé en footballeur le Collectif ZADiste C.H.U.P.A trouble inauguration stade La Gouyonnière Andrézieux-Bouthéon !

Plus de 500 tracts distribués par le collectif ZADiste

'Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon"

déguisés en footballeurs ce matin inauguration

stade "l'Envol Stadium" !

Article paru dans l'Idiot provincial : http://l-idiot-provincial.e-monsite.com/blog/region-aura-auvergne-rhone-alpes/deguise-en-footballeur-le-collectif-zadiste-c-h-u-p-a-trouble-inauguration-stade-la-gouyonniere-andrezieux-boutheon.html

And foot 044Des anarcho-stal' de Lyon et des écologistes de la région de Saint-Etienne sont venus ce matin aider le Collectif 'Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" (C.H.U.P.A) à distribuer plus de 500 tracts contre le projet d'Incinérateur CSR (Combustible Solide de Récupération issu des poubelles des 600 000 habitants de la Loire et dégageant des dioxines dangereuses pour la santé) vers la zone l'Orme/Les Sources (Andrézieux-Bouthéon, Veauche, Saint-Bonnet-les-Oules) ou la ZAIN Opéra parc international (Andrézieux-Bouthéon-La Fouillouse) d'ici l'horizon 2020.

And foot 036Tandis que les camarades-femmes tractaient aux alentours du stade, les camarades-hommes s'étaient déguisés en "footballeurs" et distribuaient ainsi plusieurs tracts informant les habitants de la région contre le projet de Méga Usine à poubelles Méthanisation/Incinérateur CSR à proximité immédiate de ce stade où jouaient ce matin de très jeunes enfants.

AsfLes ZADistes marxistes du C.H.U.P.A avaient planifié cette "opération-tractage" depuis de longues semaines avec leurs camarades stéphanois et lyonnais de l'Ultra gauche. Pas un mot ne devait filtrer, que ce soit sur internet et surtout pas sur aucun téléphone portable. Certains camarades étaient présents dès la veille et avaient planté la tente dans les bosquets environnants.

And foot 071D'autres camarades profitant de la rigueur semi-hivernale avaient enfilé anoraks à capuche ce qui faisait dire au maire de la commune voisine La Fouillouse, Yves PARTRAT (en reconnaissant certains ZADistes) "Mais qui sont  ces intrus ?".

And foot 053Tandis que Jean-Claude SCHALK, le maire d'Andrézieux-Bouthéon, coupait le ruban de l'inauguration, d'autres élus comme l'opposant de droite Jean-Marc-PANGAUD ou l'élu frontiste Marcel JACOB se marraient devant ses drôles de "footballeurs" aux maillots de toutes les couleurs ou bien emmitouflés et méconnaissables qui diffusaient les tracts contre les dioxines : "L'Incinérateur à poubelles sera à droite d'une usine Seveso, le stade de foot sera à gauche juste en face".

D'ores et déjà, les ZADistes anarcho-marxistes du Collectif C.H.U.P.A annoncent un été "super chaud" sur tout le territoire du SYDEMER (le porteur du projet d'Incinérateur CSR stéphanois) qui représente plus de 600 000 habitants, de Feurs à Bourg-Argental, de Saint-Chamond à Firminy en passant par Saint-Etienne.

And foot 024Fort de sa puissante mobilisation, le Collectif C.H.U.P.A. vient de recevoir l'aide précieuse d'un syndicat "autonome" et d'une association environnementale qui se bat contre les projets éoliens dans la Loire.

Les cadres du Collectif C.H.U.P.A et de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux (Lien Facebook : https://www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux/?ref=bookmarks) viennent de fonder l'association AURA Environnement qui a déjà pris pied dans la Drôme vers Valence, vers Lyon et dernièrement dans la région de Vesoul en Haute-Saône.

Au menu d'AURA Environnement : tous les sujets de protection environnementale et de protection animale, car tout n'est pas bon dans le cochon, surtout lorsque l'on "dégrade" son image lors de manifestations dominicales qui donnent la nausée aux protecteurs des animaux de ferme !

And pig 001

Bonne nouvelle : LUSTUCRU FRAIS de Lorette ne prendra pas CSR futur Incinérateur Andrézieux-Bouthéon !

PRODUCTION de PATES et de QUENELLES avec des POUBELLES ?

Daniel GUERIN, le directeur du site de production

de LUSTUCRU FRAIS à Lorette

ne prendra pas de CSR du futur incinérateur

si celui-ci se construit Andrézieux-Bouthéon !

Bud aura 003Contacté cette semaine par le Collectif ZAD "Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon", le directeur du site de production de LUSTUCRU FRAIS nous a assuré qu'il ne prendra aucunement du combustible solide de récupération (CSR) issu du futur projet d'installation d'un incinérateur sur l'une des 2 zones d'Andrézieux-Bouthéon (L'Orme/Les Sources ou la ZAIN Opéra Parc International proche de La Fouillouse).

Pour Daniel GUERIN, il est hors de question de faire brûler du CSR issu des poubelles car LUSTUCRU FRAIS "ne possède pas de chaudières. Les DIB ou déchets organiques sont envoyés au centre de stockage de Roche-la-Molière".

Les incinérateurs de CSR sont très dangereux pour la santé et produisent notamment des dioxines :

les dioxines sont des polluants de l'environnement. Les dioxines sont des polluants de l'environnement. Elles ont la caractéristique douteuse d'appartenir au groupe eappelé «dirty dozen», une douzaine de produits chimiques dangereux qui sont des polluants organiques persistants. Elles posent problème à cause de leur toxicité potentielle élevée. L'expérimentation a montré qu'elles affectaient un certain nombre d'organes et de systèmes. Une fois que les dioxines ont pénétré dans l'organisme, elles s'y maintiennent longtemps à cause de leur stabilité chimique et de leur capacité à être absorbée par les tissus adipeux, dans lesquels elles sont stockées. On estime que leur demi-vie, le temps nécessaire pour perdre la moitié de son activité dans l'organisme, va de 7 à 11 ans. Dans l'environnement, elles tendent à s'accumuler dans la chaîne alimentaire. Plus on monte dans cette chaîne, plus les concentrations en dioxines augmentent. La dioxine a pour appellation chimique tétrachloro-2, 3, 7, 8 dibenzo-para-dioxine (TCDD). On emploie souvent le terme de «dioxines» pour une famille de polychlorodibenzo-para-dioxines (PCDD) et polychlorodibenzofurane (PCDF) apparentés sur le plan structurel et chimique. Le terme recouvre aussi certains polychlorobiphényles (PCB) de type dioxine, dotés de propriétés toxiques similaires. On a identifié quelque 419 composés apparentés à la dioxine mais on considère que seulement trente d'entre eux ont une toxicité marquée, la TCDD étant la plus toxique.

ATTENTION : Les dioxines et leurs effets sur la santé vus par l’OMS :

Principaux points

  • Les dioxines constituent un groupe de composés chimiquement apparentés qui sont des polluants organiques persistants dans l’environnement.
  • Dans le monde entier, les dioxines sont présentes dans l’environnement et elles s’accumulent dans la chaîne alimentaire, principalement dans les graisses animales.
  • Plus de 90% de l’exposition humaine passe par l’alimentation, principalement la viande, les produits laitiers, les poissons et les fruits de mer. De nombreuses autorités nationales ont mis en place des programmes pour surveiller l’approvisionnement alimentaire.
  • Les dioxines sont très toxiques et peuvent provoquer des problèmes au niveau de la procréation, du développement, léser le système immunitaire, interférer avec le système hormonal et causer des cancers.
  • En raison de l’omniprésence des dioxines, tous les êtres humains sont confrontés à une exposition de fond qui ne devrait pas avoir d’effet sur la santé. Néanmoins, en raison de leur potentiel toxique élevé, il faut faire des efforts pour réduire les niveaux actuels de l’exposition de fond.
  • La prévention ou la diminution de l’exposition de l’être humain marchent le mieux en prenant des mesures à la source, c’est-à-dire en instaurant un contrôle rigoureux des processus industriels pour réduire la formation de dioxines.

Cette réunion secrète du conseil consultatif du SYDEMER à Saint-Etienne vu par le Collectif C.H.U.P.A d'Andrézieux-Bouthéon !

Le collectif "Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon"

a réussi à "infiltrer" la réunionite ultra-confidentielle organisée par

le SYDEMER sur le choix de son futur site d'implantation

de sa future Méga Usine à poubelles de la la Loire !

MethaLe 22/01/2016, le SYDEMER ne tenait surtout pas à inviter le Collectif "Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" qui représente plus de 9 000 personnes via la pétition de son porte-parole Marc-Claude de PORTEBANE désigné également comme le monsieur "Déchets" de plusieurs régions de France, voire même comme un interlocuteur efficace soutenu par de nombreux élus à l'exemple du maire et du conseil municipal unis TOUS ENSEMBLE contre le CVO de Saint-Barthélémy-de-Vals dans la Drôme et son compost infâme qui pollue nos terres ancestrales....Sytrad 1 001

Les maires d'Andrézieux-Bouthéon Jean-Claude SCHALK, de Saint-Bonnet-les-Oules Guy FRANCON, de Veauche Monique GIRARDON, le président de la chambre d'agriculture de la Loire Raymond VIAL et l'ensemble des élu-es du Forez vont-ils accepter que nos terres céréalières soient polluées par ce compost infâme utilisé, par exemple, dans la Drôme et qui contient un max de quantités d'inertes et d'impuretés (prises en compte par la norme NF U44-051 !!!) en fonction de la dose et de la fréquence d'épandage comme les films plastiques, les métaux ou le verre ... si la filière TMB des études 2012 du SYDEMER était retenue ? (Source : Compilation des analyses de compost du CVO de Saint-Barthélémy-de-Vals).

......avec ces épandages composés de chrome, de nickel, de plomb, de cuivre, de zinc ou de cadnium avec la bénédiction du SYTRAD dont les comptes financiers sont de plus en plus dans le rouge puisque son auto-financement lui permet tout juste à payer ses dettes car le TMB (Tri-mécano biologique) coûte une véritable fortune aux contribuables drômois.... qui ne savent rien ou presque parce que les élus de ce genre d'Usines à poubelles ne tiennent absolument pas à ce que des trublions viennent mettre le pif là où ça coince !

Syt 1 001Ultra-confidentiel pour 2016 dans la région de Valence mais mauvaise nouvelle pour les contribuables : les frais généraux seront de 3,35 € TTC/hab, le Tri des collectes sélectives de 5,13 € TTC, de 7,44 € TTC pour les OMr tandis que le traitement des OMr explosera lui, à 176,25 TTC/T OMr !

Le SYTRAD pourrait-il nous expliquer pourquoi il va emprunter 1 460 000 € (l'un d'une durée de 20 ans pour 730 000 € et l'autre de la même somme pour une durée de 20 ans) si ce n'est que pour financer ENCORE des travaux et ENCORE des travaux sur ces CVO qui ne cessent d'être en panne comme sur le CVO que gère VEOLIA à Saint-Barthélémy-de-Vals ??? Et nous ne vous parlons pas de la mise en place de 2 autres emprunts, l'un de 1 170 000 € et l'autre de 1 000 000 € au Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes et à la Caisse d'Epargne Loire-Drôme-Ardèche !

Nous sommes sur le point de créer un Collectif sur la région de Valence car nos camarades des associations environnementales sont usé-es soit par des années de lutte du pot de terre contre le pot de fer, soit par lassitude car le SYTRAD est un "cancer" qui malmène pas seulement l'environnement mais aussi les militant-es qui pensent qu'un comité syndical entendra les complaintes des riverains ou des populations locales qui ne veulent ni de compost, ni de CSR (Combustible solide de récupération) et encore moins de pollutions olfactives que ce soit à Saint-Barthélémy-de-Vals ou à Saint-Valloire-en-Sorlin, où se déroule en ce moment, en mairie, une enquête publique de modification du PLU parce que le maire et son conseil municipal ne veulent plus de cette "verrue" SYTRAD, un gouffre financier qui ampile mécontents sur mécontents.

Pour en revenir à la réunionite du SYDEMER du 22/01, il a été demandé aux 18 structures présentes ou représentées de classer (au regard des éléments techniques exposés) les sites potentiels (étudiés par le cabinet MERLIN) et de justifier le choix avec des "Eléments de justification synthétique". Les sites devant être classés du plus souhaitable en 1er au moins souhaitable en 3°.

M19 029 2 jpg aLe retour de ce formulaire de restitution de l'avis de ce vieillissant conseil consultatif (qui n'a pas été changé depuis 2010/2011 et qui ne prend AUCUNEMENT en compte en représentation les associations de la nouvelle Région Auvergne/Rhône-Alpes mais uniquement celles de l'ex-région Rhône-Alpes, comme nous l'avons fait remarquer au SYDEMER) devait être retourné au SYDEMER avant le 19/02/2016, soit hier.

Celà arrangeait bien le SYDEMER de ne pas inviter, à cette réunionite du 22/01/2016, notre Collectif CHUPA (représenté par plus de 9 000 personnes via ses pétitions internet + papier) qui est pourtant reconnu par le Ministère de l'Environnement (la ministre Ségolène Royal a chargé le préfet de la Loire de nous tenir au parfum de chaque avancée de ce dossier), sans compter le cabinet du président de la République qui est informé de notre démarche.

Parmi le panel "averti" des "acteurs locaux" à vocation "départementale" ou de l'ancienne région "Rhône-Alpes", les 18 structures représentées se composaient de la Fédération de pêche et la protection du milieu aquatique, de la Fédération des chasseurs, de la Coordination départementale pour une gestion écologique des déchets, de la FRAPNA Loire, de la LPO, de la CLCV, de l'APIL de la Loire, de la confédération syndicale des familles, d'AMORCE, du Comité de développement des Monts du Lyonnais, du SIEL 42, ALEC 42, de la chambre d'agriculture 42, du SCOT Sud-Loire, du Département de la Loire, du conseil Régional (jusqu'en 2015 Olivier LONGEON), du député Régis JUANICO et de la DDT 42.

Nous avons contacté quelques unes de ces "structures" comme la CLCV (Consommation Logement & Cadre de vie représentée par son coordinateur Bastien MONTAMBERT qui n'était même pas au courant de cette réunionite du conseil du SYDEMER), la Fédération de la pêche nous a demandé des précisions parce qu'apparemment... ils n'avaient pas tout pigé !!! L'ALEC 42 n'a pas envoyé de représentant et s'en est excusé auprès du SYDEMER.

Et nous ne vous parlons pas de la présence ou même de l'avis demandé au SCOT Sud-Loire - qui est pratiquement "juge" et "partie" - puisque parmi ces administrateurs....on retrouve certains membres du bureau du SYDEMER, comme son 1er vice-président Alain BERTHEAS (suppléant du SYDEMER), son 4° vice-président Gilles THIZY (suppléant du SYDEMER), sa 6° vice-présidente Sylvie FAYOLLE (Titulaire du SYDEMER). On en dira pas plus, non plus, sur les représentants des communautés de communes à ce SCOT Sud-loire mais on peut parler en toute discrétion de Jean-Claude SCHALK (Titulaire au SCOT, un des délégués de Saint-Etienne Métropole et titulaire.... au SYDEMER), Marc ARCHER (Communauté d'agglo' Loire-Forez mais aussi suppléant.... au SYDEMER).

M19 001 2 jpg aa

Et chacun connaît toute l'importance du SCOT Sud-LOIRE dont l'enjeu est de préparer l'avenir en matière d'urbanisme, d'habitat, de développement économique, d'équipements publics, de transport, d'implantation commerciales et d'environnement, d'ici 2030 ! Le SCOT Sud-Loire est un document de planification dont l'objectif majeur est de promouvoir pour les années à venir un "cadre de vie de qualité" pour tous les habitants des 116 communes qui forment le Sud-Loire en mettant en oeuvre un projet de "développement durable". Ce document fixe un certain nombre d'orientations "fortes" : consommation de l'espace, protection des espaces naturels, agricoles et forestiers des paysages, d'accompagnement et de maîtrise du développement commercial, etc...

Idem pour le SIEL 42 : son 4° vice-président Jean-Pierre BERGER est aussi le "berger".... du SYDEMER en y étant membre suppléant.

Cela ne tombe-t-il pas bien pour nous vers Andrézieux-Bouthéon dans le Forez d'avoir, finalement, certains co-administrateurs du SYDEMER et du SCOT Sud Loire car, sans pour autant mélanger le mauvais mélange des genres, nous pouvons être certains qu'ils ne nous installeront pas la future "Usine à poubelles", version méthanisation, dans ces 2 zones vers Andrézieux-Bouthéon qui ont eu pratiquement la faveur du cabinet MERLIN : l'Orme/Les Sources et la ZAIN Opéra Parc International au détriment de celle de Roche-la-Molière qui a été sévèrement "matraquée" lors de ce conseil consultatif de l'amer SYDEMER où notre Collectif CHUPA a été rayé de la carte de l'information ?

Le SYDEMER ne veut pas entendre la voix des habitant-es du Forez-Sud car ils nous craignent, car ils savent que nous ferons descendre dans la rue plus de 500 personnes (en janvier 2013, à Gannat dans l'Allier nous étions plus de 1 000, sous une pluie glaciale rassemblant des Français mais aussi des Italiens, des Suédois, des Espagnols ou des Anglais à défiler sans slogan mais au son des tambours, avant de nous rassembler devant un laboratoire pratiquant l'infâme expérimentation animale), que nous sommes susceptibles de faire venir de toute la France des rescapé-es de Notre-Dame-des-Landes ou d'autres ZAD nationales comme celle de Pau opposée elle-aussi au projet d'Usine à poubelles TMB/Méthanisation, que la destruction d'espèces protégées par SNF a déjà été la "goutte de trop" et que plusieurs militant-es ALF de la la cause animale sont prêts à descendre dans les rues d'Andrézieux-Bouthéon pour demander des explications aux élu-es sur ce massacre où la nature et la faune ont déjà été saccagées par cette entreprise SEVESO qui a détruit 20 ha de chênaie fourmillant d'espèces protégées au sud de son site de La Fouillouse, à l'est de la D 100 conduisant à Saint-Galmier depuis l'A 72, où pas moins de 43 espèces animales protégées avaient été recensées dans ces 20 ha, neuf de chauves souris, deux d'amphibiens, cinq de reptiles et 27 d'oiseaux dont des pics mar ou encore un couple de Milans noirs.

Etonnant que le SCOT Sud-Loire n'ait pas réagi, d'ailleurs !

Après la série d'attentats islamistes qui a frappé notre pays, le directeur de cabinet du préfet de la Loire m'a demandé, en décembre 2015 en préfecture de la Loire "d'épargner ses forces de police et de gendarmerie". Nous avons donné notre parole que rien ne se ferait sans concertation avec le directeur de cabinet du préfet de la Loire. Nous ne voulons pas de désordre qui desservirait notre cause pacifiste et locale englobant populations riveraines et locales, salariés du peuple de base, industriels et agriculteurs (qui s'activent en mode silence/autonomie) mais nous faisons "tampon" avec notre base qui commence à s'agiter depuis plusieurs semaines.

Presidence rep 001 jpg a jpg repuNous ne cèderons sur rien et nous ne lâcherons rien sur le TMB/Méthanisation vers Andrézieux-Bouthéon ou ailleurs ! Le message a été reçu 5/5 par la présidence de la République et donc par le préfet de la Loire voire même celui de la nouvelle grande région Auvergne/Rhône-Alpes, à Lyon, parce que nous sommes respectueux de la parole donnée à l'Etat !

Lors de ce conseil consultatif en date du 22/01/2016, le SYDEMER a présenté de "façon synthétique" l'analyse des 3 sites d'implantation potentiels de la future Méga "Usine à poubelles" de la Loire afin de donner un "avis motivé" sur le site d'implantation le plus "pertinent", tout en précisant aux membres présent "NOTA : Phase cruciale du projet et rapport de confiance nécessaire entre le SYDEMER et vous, le SYDEMER attend la plus stricte confidentialité sur ces données : préserver un climat serein pour choix des élus".

M19 004 2 jpg 2

Le SYDEMER a rappelé les fondements de son projet :

Situation actuelle : installation de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND) de Borde Matin à Roche-la-Molière, déchets résiduels du territoire enfouis sans valorisation préalable, autorisation administrative jusqu'en 2026 pour 500 000 T/an, propriété et exploitation privée avec situation monopolistique.

Pourquoi une "Usine à poubelles" (le terme est de nous) :

Répondre aux évolutions réglementaires part rapport à la LTE (Loi de transition Energétique) afin d'assumer et garantir l'avenir du traitement des déchets afin de retrouver une maîtrise publique (à minima foncière)..... avec (en illustration de l'Usine de Marseille/Fos-sur-Mer qui ..... soulève les populations locales épouvantées par les odeurs insupportables et les risques sanitaires).....

M19 8

En 2010 INERIS a présenté un rapport accablant contre les risques sanitaires et accidentels liés à la Méthanisation : (Scénarios accidentels retenus pour une configuration de taille industrielle et agricole : Rupture guillotine d’une canalisation de biogaz située à l’extérieur, Explosion dans un local industriel de compression de biogaz liée à une rupture guillotine d’une canalisation de biogaz, Explosion dans un local de séchage liée à une rupture guillotine d’une canalisation de biogaz, Explosion dans un digesteur industriel ou agricole en fonctionnement normal et à vide. Méthanisation : Explosion de l’ATEX interne dans un gazomètre agricole ou industriel, Explosion de l’ATEX formée suite à la ruine du gazomètre. Les principaux risques de ces différents types de biogaz sont liés à leurs principaux composants : Inflammabilité / explosibilité (méthane, hydrogène, sulfure d’hydrogène), Toxicité aigüe par inhalation (sulfure d’hydrogène), Anoxie (CO2, N2). Enfin, outre le sulfure d’hydrogène, le biogaz contient, à l’état de traces, des gaz odorants (composés soufrés dont mercaptans, azotés, aldéhydes, acides gras volatils) pouvant entraîner des nuisances olfactives." - 6 mai 2010 -

Composition du biogaz : Éléments majeurs : CH4, CO2, H2O, H2, O2 Éléments mineurs : H2S (hydrogène sulfuré) : jusqu’à 5000 ppmv. Toxique, explosif et nocif pour l’environnement : lors de la combustion, se transforme en SO2 (origine des pluies acides) : valeur maximum de rejet sur installations de Méthanisation : combustion fixée à 200 mg/Nm3 par arrêté du 25/07/1997 : Composés organiques volatils (total < 1% v/v). Certains sont toxiques/cancérigènes. Lors de la combustion, ils se transforment en CO2, Métaux : peu de données. Ils sont présents en ultra-traces, Particules : existent dans le biogaz mais sont éliminées par tous les traitements. - 6 mai 2010 -

Quels risques sanitaires dont CANCERS ou risques industriels

dont EXPLOSIONS potentielles pour les salariés du Groupe COMBRONDE...

Syd2 048

si le projet de Méga Usine à poubelles (centre de la croix en violet)

venait se positionner sur le site de la ZAC

L'Orme/Les Sources à Veauche/Andrézieux-Bouthéon ...M19 021..... ou pour les salariés de NESTLE PURINA PECTARE FRANCE

à Andrézieux-Bouthéon...

Pig and 044.... ou pour les autres entreprises de transports

situées à proximité des transports COMBRONDE.....Pig and 043

....ou pour la verrerie O-I MANUFACTURING à Veauche

dont les palettes risques d'être souillées par les odeurs...

Mfr 42 044....des jus issus de la méthanisation des

215 000 T de DMR issus des poubelles de la Loire ?

Explosion dans un local industriel de compression de biogaz liée à une rupture guillotine d’une canalisation de biogaz ATEX à la stoechiométrie dans le local de compression suite à une fuite de canalisation de biogaz sous une pression de 1,8 bar rel et un diamètre de 300 mm, sans tenir compte de la ventilation du local de 9 000 m3. L’explosion primaire dans le local suite à l’inflammation de l’ATEX à la stoechiométrie dans le local de compression éjecte à l’extérieur 90 % du volume inflammable initial à travers les parois soufflées du local

Distance d’effets à 200 mbar : 95 m

Distance d’effets à 140 mbar : 125 m

Distance d’effets à 50 mbar : 300 m

Distance d’effets à 20 mbar : 675 m

Des projections de débris (bardage,…) sont possibles sur quelques dizaines de mètres.

Méthanisation - 6 mai 2010- 19

...... améliorer l'impact environnemental, production locale d'énergie verte et de récupération, réduction des Gaz à effet de Serre émis (gain d'environ 250 000 T équivalent CO² par an à l'échelle du SYDEMER, réduction risque de nuisances olfactives/résidus stockés : installation confinée, avec captation et traitement de l'air vicié !

Le SYDEMER a présenté les sites étudiés par le cabinet MERLIN : ZA L'Orme les Sources, la ZAIN Opéra Parc International (Andrézieux/Bouthéon/La Fouillouse) et Borde Matin à Roche-la-Molière.

M19 20

Les critères que l'antique Conseil consultatif du SYDEMER n'a pas retenu !!!

Les 8 principaux critères retenus par le conseil consultatif du SYDEMER ont été les suivants :

1 - Risques de nuisances, 2- Environnement de proximité, 3- Opportunité pour le secteur, 4- Zones naturelles protégées et identifiées, 5- Débouchés biogaz/CSR, 6- Shéma de transfert, 7-Risques naturels/industriels et servitudes associées, 86 Accessibilité au site.

Le prix à la T ? Cela n'a intéressé personne ! L'Usage actuel et antérieur de la parcelle ? Que nenni ! La viabilisation du futur site ? Que dalle ! Peut-être que les co-administrateurs du SCOT Sud-Loire/SYDEMER ont pensé que cela ne pouvait pas intéresser les élu-es composant le territoire du SYDEMER (Hypothèse 2012 : Population 2030 : 590 à 627 000 habitants).

A l'heure où le président de la Région Auvergne/Rhône-Alpes, Laurent WAUQUIEZ, prône l'exemplarité financière des élu-es, n'aurait-il pas été plus intéressant pour le SYDEMER/Cabinet MERLIN de communiquer à ce "Conseil consultatif" - composé d'une antique représentation territoriale datant des années 2010/2011 - le coût de traitement des DMR (Déchets ménagers résiduels : les déchets ménagers résiduels (sacs noirs) sont constitués des déchets restants à l'issue de toutes les opérations de tri, recyclage et valorisation. Ils sont appelés « déchets ultimes » et sont destinés à être enfouis) à l'échéance 2030 et ce, par Annuité, Fonctionnement, Evacuation, Recette.... en bons comptables des deniers publics ?

Pour choisir le meilleur site, les représentant-es du Conseil consultatif n'ont pas eu à se fatiguer les neurones puisque les shémas avec leur point de vigilance (en bleu) et leur point faible (en rouge) ont décerné la médaille d'or au site de l'Orme (Andrézieux-Bouthéon) et la médaille d'argent à la ZAIN Opéra Parc International (Andrézieux-Bouthéon) tandis que le site de Roche-la-Molière a été criblé de points faibles pratiquement à chaque page (sauf 1).

A l'Orme Les Sources : Aucun point faible, que du bonheur, en fait ! Aucun Point rouge pour le risque de nuisances (Position des riverains/vents dominants et Impact flux camions) hormis un Point de vigilance pour le "Passage sur une courte portion de la RD 200 déjà sollicitée (amont) accès SNF et commune Saint-Bonnet-les-Oules", selon le SYDEMER/Cabinet MERLIN), aucun point faible pour l'Environnement de proximité ...... alors que l'Environnement industriel commence à monter au créneau..... (Le collectif CHUPA vient d'informer le transporteur François COMBRONDE sur le projet du SYDEMER qui ne semble pas l'entendre de cette oreille), que la proximité de l'aéroport de Saint-Etienne-Bouthéon et des activités de loisirs sont situés à partir de 400 m et que les 1ères habitations sont situées à partir de 420 m.

Les vents dominants à l'Orme/les Sources ?

Il semblerait que nous ayons une carte des vents dominants un peu plus précise que celle du SYDEMER puisqu'elle indique également la vitesse. Rassurez-vous, nous ne l'avons pas reçu de la responsable de la DGAC de l'aéroport de Saint-Etienne-Bouthéon qui n'a rien voulu nous communiquer.

M19 021 2 jpg aPar contre, nous avons reçu un mail très sympa du service de presse de la préfecture de Région à Lyon - à qui nous avons fait une demande officielle - et qui nous a guidé pour vous informer de façon correcte sur la juste position des vents dominants à Andrézieux-Bouthéon. 

Rose dv and 001 jpg a

Notre carte des vents mauvais à Andrézieux-Bouthéon est un peu plus précise :

On peut constater que le groupe COMBRONDE et les entreprises proches risquent d'être complètement impactées par les risques sanitaires et accidentels potentiels liés à la méthanisation des poubelles (composées notamment de couches culottes imbibés d'urine et d'excréments, de serviettes hygièniques bien dosées et contenant des produits chimiques permettant une meilleure absorption et qui peuvent exceptionnellement causer des effets indésirables, d'oeufs pourris, de cadavres d'animaux, de lisiers, de fientes, fumiers, de restes alimentaires qui auront bien macéré quand il fera 38° à l'ombre, etc...) des 600 000 habitants de l'immmense territoire du SYDEMER !

Les "quelques habitations" dénommées ainsi par le SYDEMER/cabinet MERLIN et situées au Nord/Ouest auront à subir les mêmes désagréments tout comme les premières habitations situées à partir de 420 m. Le SYDEMER/Cabinet MERLIN a oublié de préciser que le tribunal administratif de Pau avait donné raison à une dame habitant à moin de 500 m d'un projet d'Usine à poubelles identique à celui prévu par le SYDEMER  (Nous avons remis une copie de ce jugement au directeur de cabinet de Mr le préfet de la Loire) !Pig and 039

L'Orme les Sources (située dans le périmètre de protection du site SNF SEVESO) et en face des hauteurs de Saint-Bonnet-les-Oules n'a pas été considérée comme proche de zones naturelles protégées. Evidemment, il n'y en a pas de recensées. Les espèces protégées situées vers SNF ont été priées de dégager sous les coups de butoir des pelleteuses et les engins de chantier comme nous l'avons dénoncé dans notre pétitition qui est la 1ère de France à récolter autant de signatures (internet et papier) en matière de TMB..

Quelques points de vigilance (en bleu) ont tout de méme été retenu pour ce site de L'Orme/Les Sources :

- Débouchés Biogaz + CSR : possibles débouchés CSR à moyen et long terme.

- Schéma de transfert, Impact sur les transports" : (Impact pour les bennes provenant de l'Ondaine : bilan transport amont/aval d'environ 6 M T/km). Bonjour les rotations des camions !

La médaille d'argent a été décernée au site de la ZAIN Opéra Parc International Andrézieux-Bouthéon/La Fouillouse qui a eu droit comme son "collègue" le site de l'Orme/Les Sources à ses petits Points de vigilance de couleur bleu....

M19 022..... mais à aucun point faible (en rouge) : Zain 127

La ZAIN Opéra Parc International qui se veut la vitrine chic de la Loire est dans un état de décomposition et de dégradation avancé. Les 117 M€ d'investissement du SYDEMER pour la filière chiffrée en 2012 serviront-ils à éponger les dettes de cette zone délabrée située....

And foot 022......juste en face du nouveau complexe sportif de la Gouyonnière (où les terres agricoles - juste en face - viennent d'être massacrées et bien nivelées par les engins de chantier en ce début d'année 2016 ...

And foot 41

.....ce qui n'a pas suscité la moindre protestation des conseillers départementaux PS Pierrick COURBON ou Arlette BERNARD (canton 16 - Saint-Etienne -3) pourtant tellement ardents défenseurs des terres agricoles mais ailleurs qu'à Andrézieux-Bouthéon ....suivez notre regard LOL en direction de Roche-la-Molière, SVP)......

And foot 040.....d'une capacité totale de 5 000 places (à l'occasion de l'Euro 2016, ce nouveau stade a été retenu par les instances de l'UEFA pour être mis à la disposition des équipes nationales qui souhaiteraient en profiter).

- Périmètre de protection du site SNF (SEVESO) en limite de site ou distant de 50 m (mais non concerné par les contraintes réglementaires).

- Servitudes aéroport : Servitudes enduisant contraintes sur forme de méthaniseurs et implantation des bâtiments.

- Accessibilité au site : Aucune dessserte ferroviaire possible.

- Zones naturelles protégées (Natura 2000, espèces protégées, captage eau potable, ZNIEF) : Corridor écologique en bordure, ZNIEFF Type I 430 m et ZNIEFF Type II à 240 m.

- Débouchés Biogaz + CSR : Réseau gaz transport uniquement (raccordement plus important) et possibles débouchés CSR à moyen et long terme. (Alors que ni SNF et NESTLE ne sont intéressés par le Biogaz et le CSR, selon nos informations).

- Schéma de transfert, impact sur les transports : Impact pour les bennes provenant de l'Ondaine : bilan transport amont/aval d'environ 6 M T/km. Bonjour les rotations des camions !

M19 023Par contre, les membres de l'antique Conseil consultatif ont eu droit à la "totale" pour le 3° et dernier site : celui de Borde Matin à Roche-la-Molière qui a été "bombardé" de Points faibles (en rouge) dans les documents. A croire que la réunionite de cet antique Conseil consultatif ne se sera tenu que pour éliminer ce 3 ° site où le SYDEMER/Cabinet MERLIN ont sonné particulièrement la "charge" sur les zones naturelles protégées et plus sur le Corridor écologique qui empiète sur 2 ha.

Tout a été fait pour laisser à penser - sans aucune information supplémentaire et complètement à charge - que la future Usine à poubelles aurait un impact directe sur le Corridor écologique.

Le Collectif CHUPA entend dire la VERITE aux élu-es du SYDEMER et aux 600 000 habitants concernés sur cette zone naturelle protégée que le SYDEMER a oublié de parler de façon plus approfondie aux 18 structures de cet antique Conseil consultatif :

Corridor :

Le Schéma de cohérence Territorial (SCoT) Sud Loire arrêté le 06/06/13 définit, entre autres, les objectifs de préservation et de restauration des corridors terrestres. Du SCoT est issu le Document d’Orientation et d’Objectifs (DOO). C’est le DOO qui précise les modes d’application du SCoT. Il répertorie les espaces naturels, agricoles et forestiers en vue de leur préservation et notamment les corridors écologiques terrestres.

Le corridor écologique terrestre est un ensemble d’espaces qui doit permettre le passage de la faune (dans le but de faciliter les échanges génétiques et préserver la biodiversité). Ces espaces sont composés de zones naturelles ou agricoles peu urbanisées. Ils permettent de mettre en relation les cœurs verts du territoire.

Sur les vues aériennes ci-dessous (issues du SCoT Sud Loire) figure le tracé du corridor écologique de Roche la Molière – Saint-Genest Lerpt. Rlma

Cette prise de vue correspond à la planche F

de la vue aérienne située ci-dessous.

Rlmb

Autre point faible visé par le SYDEMER/MERLIN : Voie d'accès à réaliser, avec traversée du corridor écologique ou servitude de passage société SITA pour accès mutualisé avec ISDND.

Or, le SYDEMER/Cabinet MERLIN n'a pas précisé que l'on observe que le corridor passe par la zone qui correspond à l’entrée du site. Pour autant, l’implantation du projet du SYDEMER à l’ouest de l’ISDND n’aurait aucun impact supplémentaire sur le corridor puisque l’entrée du site sera conservée en l’état et servira aux deux installations. La voie d’accès au SYDEMER passera par un talus qui n’est que très partiellement concerné par le corridor : le ratio de surface impactée potentiellement par le talus est infime au regard de la taille du corridor et ne remet pas en cause sa fonctionnalité. De ce fait, le déplacement des espèces n’est pas ou de façon négligeable entravé, ce qui est l’objectif d’un corridor.

De nombreux camarades écologistes nous ont fait par de leurs craintes concernant le Ruisseau Borde Matin. Nous leur apportons les précisions suivantes que le SYDEMER/Cabinet MERLIN a "oublié"  de préciser :

Le Borde Matin est un cours d’eau qui est retenu en amont hydraulique du site sur la partie Nord Est par une digue. Il est canalisé par un ouvrage foré dans le substratum rocheux sous l’installation de stockage. Dans ce forage passe la canalisation de dérivation qui est constituée de PEHD (polyéthylène haute densité). Cette canalisation ressort en aval hydraulique du site au sud-ouest. Protégé par cette canalisation, le ruisseau n’entre pas en contact avec les déchets.

Conformément à l’arrêté préfectoral de l’ISDND, des analyses sont réalisées sur le cours d’eau en amont et en aval de la canalisation de dérivation. Ces points de prélèvement sont nommés respectivement Borde Matin amont et Borde Matin aval.

L’installation de traitement des lixiviats du site rejette les effluents traités en aval du point de prélèvement nommé Borde Matin aval. Ces rejets sont prélevés puis analysés à fréquence hebdomadaire. L’arrêté préfectoral définit les seuils de rejet pour les effluents traités.

En plus des prélèvements et analyses  déjà cités, des analyses sont faites sur le Borde Matin en aval du rejet de la STEP, le point de prélévement est nommé Borde Matin 50m après rejet.

Enfin, le Borde Matin est un affluent de l’Ondaine qui se trouve environ 800 m en aval du site sur la commune de Firminy. Des analyses sont également faites sur l’Ondaine en amont et en aval de l’affluence du Borde Matin. Depuis 2012, en plus des analyses prévues à l’arrêté préfectoral l’indice biologique global normalisé (IBGN) et l’indice biologique diatoméees (IBD) sont réalisés annuellement sur l’Ondaine.

Les prélèvements sont réalisés par un cabinet extérieur et analysés par un laboratoire accrédité. L’ensemble des résultats est transmis à la DREAL, communiqué dans le rapport annuel d’activité consultable par tous et présenté lors de la CSS.

Le SYDEMER/Cabinet MERLIN a oublié de préciser aux membres de l'antique Conseil consultatif que lors de la dernière Commission de Suivi de Site (CSS) du 17/11/2015 à Borde Matin, Florence NICOLAS, directrice gestion des Déchets de Saint-Etienne Métropole en tant qu'expert (invitée) n'avait pas émis d'observations sur une potentielle pollution de ces 2 cours d'eau ....puisque le site de Borde Matin respecte les prescriptions de l'arrêté ininial d'autorisation qui date de 1997 et qui s'applique jusqu'en 2026, comme nous l'a confirmé la DREAL.

Autre points faibles qui ont matraqué le site de Borde Matin :

- Risques de nuisances : Traversée de zones habitées à Roche-la-Molière pour les principaux accès alors qu'il n'y en a pas eu de recensées pour les 2 sites d'Andrézieux-Bouthéon.

Si l'autoroute A 72 reliant Andrézieux-Bouthéon était fermée momentanément à la circulation....

Orcival 004.....les camions ne seraient-ils pas obligés de rouler sur la D 1082, vers les zones habitées et résidentielles des quartiers chics de La Fouillouse gérée par l'excellent maire Yves PARTRAT, et notamment non loin de la maison de retraite, la Crèche Halte Garderie La Cachette des Ecureuils, la salle polyvalente, et plus grave encore presque tout près des Ecoles primaires publiques Les Cèdres ?

Et pour terminer, nous ne pouvons pas rester bouche-bée devant les commentaires - à charge - sur les vents dominants de Roche-la-Molière présentée par le SYDEMER/Cabinet Merlin à l'antique Conseil consultatif de ce 22/01/2016 :

Rose dv and 001

NOTRE CARTE de la ROSE des VENTS DOMINANTS à ROCHE-LA-MOLIERE observés au niveau de la station de mesure de Saint-Etienne Grand Clos (période 2012 à 2014) se semble pas être la même que celle communiquée par le SYDEMER à l'antique Conseil consultatif du 22/01/2016.

- Sous vents dominants : centre de stockage, zone habitée de Beaulieu (500 m Nord), habitations isolées (500 m Nord-Est), alors que les Sous vents dominants ont été grossièrement minimisés pour le site de l'Orme/Les Sources (pourtant composées de zones industrielles et de "quelques habitations à 1 km Nord-Ouest" - les "quelques" est employé par le SYDEMER/Cabinet Merlin -)...

M19 020 jpg bQuels intérêts pour le SYDEMER/Cabinet MERLIN de minorer le nombre des habitations vers le site de L'Orme/Les Sources à Andrézieux-Bouthéon/Veauche ???

.....ou le site de la ZAIN Opéra Parc International (aéroport, activité loisirs, zone habitée le Belvédère à + d'1 km Sud-Est) !!!

Nous demandons à Eric BERLIVET le président du SYDEMER de convoquer une nouvelle réunion du Conseil consultatif - élargi à notre Collectif CHUPA "Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" qui est le SEUL à apporter toute la vérité et qui représente plus de 9 000 personnes - en tenant compte de tous les paramètres sur un choix correct de site sans parti pris et ce, afin que la CONCERTATION sur le choix du site - promise par le SYDEMER avec les populations concernées par ce projet de Méga "Usine à Méthanisation de nos poubelles"  - se fasse de façon la plus démocratique possible et non avec des structures antiques datant de 2010/2011 !

Cette réunion du 22/01/2016 de l'antique Conseil consultatif dans les locaux du SYDEMER à Saint-Etienne est ABSOLUMENT caduque car elle n'est pas encadrée par le respect de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte qui a été publiée au J.O le 18/08/2015.

Le SYDEMER doit ainsi revoir, D'ABORD, ses objectifs de valorisations matière et biologique des déchets ménagers de son territoire et non choisir dans la précipitation absolument un site qui serait en désaccord avec la ministre de l'Environnement, Ségolène ROYAL, qui a déclaré sans ambiguïté : "La loi étant maintenant promulguée, chacun doit pouvoir passer à l'action".

K1 024 jpg 3

Les révoltés vers Andrézieux-Bouthéon

en Auvergne/Rhône-Alpes ne lâcherons rien !

Fly 001

Reportage : Marc-Claude de PORTEBANE ©

Porte-parole du Collectif CHUPA

marc-75@laposte.net

Pour info : cet article doit être communiqué aux 600 000 habitants composant le SYDEMER. Merci de ne pas oublier de porter la mention "L'Idiot provincial ©

Nouvelles du Front : tractages marché de noël La Fouillouse, RDV maire d'Andrézieux-Bouthéon

Tractages et plus de 20 signatures ont été récoltées 

au marché de noël de La Fouillouse le week-end dernier :

Schalk 038

Les visiteurs du marché de noël de La Fouillouse nous ont apporté leur soutien à notre combat contre l'implantation d'une future Usine à poubelles vers La Fouillouse/Andrézieux-Bouthéon en signant notre pétition et en lisant attentivement nos tracts. Plus de 20 signatures ont été récoltées pour notre pétition.

Pet la fouillouse 001

Le 21/12/2015, nous avions RDV avec Jean-Claude SCHALK, le maire d'Andrézieux-Bouthéon, en mairie.

Nous avons fait, en bonne intelligence, un large tour d'horizon sur les dangers de cette Usine à poubelles TMB/Méthanisation vers Andrézieux-Bouthéon et de la très mauvaise qualité des composts issus de ces usines en France à l'image de ce qui se passe vers Valence avec le SYTRAD.

Nous avons appris qu'aucune entreprise de la région d'Andrézieux-Bouthéon n'était preneur du biogaz et encore moins du CSR.

Le maire d'Andrézieux-Bouthéon a également pris connaissance de la lettre que nous avons reçu de Ségolène Royal, la ministre de l'Environnement.

On ne lâchera rien !

 

Le Père Noël nous apporte une nouvelle vague de 40 signatures aux marchés de Noël de Bonson et de Veauche !

Plus de 40 signatures ont été récoltées pour notre pétition

"Halte projet Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon"

aux marchés de Noël de Bonson et de Veauche !

Notre pétition :

http://www.mesopinions.com/petition/politique/halte-usine-poubelles-za-vers-andrezieux/15574

Mdn 4 001Nous restons mobilisé-es via notre pétition contre le projet d'Usine à poubelles TMB/Méthanisation vers Andrézieux-Bouthéon.

Mdn1 001Nos cellules se mettent en place dans chaque village autour d'Andrézieux-Bouthéon.

Mdn2 001Les noms des responsables chargés des opérations de tractage vous seront communiqués au premier trimestre 2016.

Mdn3 001 2 jpg 3Merci à toutes et à tous et notamment à Monique SANCHEZ de Saint-Bonnet-les-Oules qui fait un travail hyper sympa dans les associations de la région de Saint-Galmier et à nos camarades "Chantal" d'Andrézieux-Bouthéon et "Marco" de Veauche, nos responsables "tractage" dans les usines de la région d'Andrézieux-Bouthéon pour leur opiniâtreté.

Merci à nos ami-es commerçants-forains des marchés de Veauche qui vous font signer notre pétition semaine après semaine.

Continuons notre lutte.

"Zéro Usine à poubelles" vers Andrézieux-Bouthéon mais "Zéro déchets" dans la Loire.

Marc-Claude de PORTEBANE

TATOU JUSTE : le Collectif contre le projet d'Usine à poubelle vers Saint-Etienne voit juste !

Plus de 2 500 tracts ont été distribués par le

Collectif "Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon"

en ces mauvais temps de COP21 à Saint-Etienne !

Tatoujuste 019

PETITION :

http://www.mesopinions.com/petition/politique/halte-usine-poubelles-za-vers-andrezieux/15574

Alors que l'hypocrisie collective s'empare de la COP21, les militant-es du Collectif "Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" ont massivement distribué leurs tracts contre le projet d'implantation d'une usine TMB/Méthanisation, au nord de Saint-Etienne, vers Andrézieux-Bouthéon, près des habitations de La Fouillouse, de Saint-Bonnet-les-Oules, de Saint-Galmier ou de Saint-Just-Saint-Rambert, de Veauche ou même de Veauchette.

Tatoujuste 034

Les tracts du collectif C.H.U.P.A présents sur 80 % des tables

Tatoujuste 035

des exposants ont reçu un excellent accueil !

La 10° édition du salon "TATOU JUSTE" était sponsorisée par Saint-Etienne Métropole (SEM), la ville de Saint-Etienne, le CRESS (Chambre régionale de l'économie sociale et solidaire en Rhône-Alpes), la très catho radio RCF, la région Rhône-Alpes, le Département de la Loire, Rencontres solidaire, Radio Ondaine et la voix sans supposé maître : Radio Dio.

Tatoujuste 033Plus de 20 militant-es du Collectif anti Usine à poubelles ont, au travers de leur "éco-geste", sensibilisé l'opinion publique sur le projet du SYDEMER de construire la plus vaste usine à poubelles TMB/Méthanisation vers Andrézieux-Bouthéon au Nord de Saint-Etienne.

Tatoujuste 030

Présent sur le stand de Greenpeace, le Collectif C.H.U.P.A a tenu a rappeler les dangers inhérents au projet de la future usine (Tri Mécano-Biologique) à poubelles qui attend les populations riveraines d'Andrézieux-Bouthéon :

- Odeurs insoutenables constatées dans toute la France,

- Risque d'accident grave type AZF

- Dégradation des conditions de vie, de travail, de commerce

- Perte de valeur des biens immobiliers...

Tatoujuste 017

Le projet du SYDEMER est déjà périmé comme en témoigne les échecs des territoires ayant choisi ce système à l'image du SYTRAD vers Valence où le compost de mauvaise qualité a été refusé par les agriculteurs, où l'explosion des coûts n'a cessé de se dégrader pour les contribuables, où la déresponsabilisation du citoyen a été mise en exergue pour ne plus l'inciter à trier ses déchets.

Tatoujuste 027

Le Collectif C.H.U.P.A propose :

  • Le compostage individuel et collectif de la fraction fermentescible des OM comme préconisé par l’ADEME et France Nature Environnement pour produire un compost de qualité
  • La redevance incitative pour réduire les quantités de déchets à traiter et permettre des économies pour les citoyens responsables.

#JesuisantiTMB. USINE à POUBELLES Loire : Notre projet de ZAD (ZONE A DEFENDRE) à l'étude vers Andrézieux-Bouthéon.

A4 2---- Recherchons bénévoles révoltés : ingénieurs spécialisés TMB/Méthanisation, conseillers en communication, conseillers techniciens logistique, lieux de stockage logistique région de Saint-Etienne, conseillers stratégie révolutionnaire ZAD, conseillers prévention des risques, tous volontaires et militants ATTENTION non-violents...

A6
MAIL chiffré : collectifhalte-usinepoubellesydemer@laposte.net


PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/Collectif-Halte-Usine-Poubelles-vers-Andr%C3%A9zieux-Bouth%C3%A9on-Loire-CHUPA-846647175450308/?ref=bookmarks

PETITION Internet : http://www.mesopinions.com/petition/politique/halte-usine-poubelles-za-vers-andrezieux/15574

PETITION Papier : idem qu'internet

HALTE USINE à POUBELLES vers ANDREZIEUX-BOUTHEON : le Collectif C.H.U.P. A alerte la ministre de l'Ecologie Ségolène ROYAL

NOUS AVONS ALERTE la MINISTRE de l'ECOLOGIE Mme SEGOLENE ROYAL sur le PROJET D'USINE à POUBELLES TMB/METHANISATION vers ANDREZIEUX-BOUTHEON voulu par les ELU-ES du FOREZ-SUD composant le SYDEMER de SAINT-ETIENNE (Loire) :
 
Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie           
A l’attention de Mme la ministre, Ségolène Royal
Le 28/10/2015

Mme la Ministre,

Nous sommes un collectif qui regroupe les habitants du Forez-sud opposés au projet de tri mécano-biologique (TMB) des ordures ménagères en vue d’une valorisation agricole porté par le SYDEMER de Saint-Etienne (Loire). En effet, contre l'avis des associations de défense de l'environnement, les élus du Stéphanois et du Montbrisonnais ont rejeté la solution de collecte séparée des biodéchets au profit d'une filière basée sur un TMB totalement dépassé et rejeté par l’article 70 de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. Nous dénonçons ce choix et préconisons un dispositif de tri à la source des biodéchets performant, seul à même de produire un compost de qualité, associé à une production de CSR (combustible solide de récupération) pour une valorisation énergétique des déchets non fermentescibles.

Notre pétition internet et papier, lancée fin août 2015, réunit déjà plus de 7 000 signatures, ce qui est considéré comme un nombre déjà très important par nos camarades de l’association ARIVEM Méthanisation.

Nous souhaiterions connaître votre position sur ce projet et vous appelons à adresser une mise en demeure au président du SYDEMER, comme vous venez à juste titre de le faire contre le projet de l'UTV de Bordères-sur-l'Echez (65), pour que lui et les élu-es de son comité syndical revoient leur projet dans le sens préconisé par la loi TECV.

Je vous remercie de votre réponse et vous prie de croire, Mme la ministre, à l’expression de ma considération distinguée.

Marc-Claude de PORTEBANE
Porte-parole du Collectif C.H.U.P.A
Collectif Halte Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon
Avenue Benoit Fourneyron –
ZI– Avenue Benoit Fourneyron –
42160 ANDREZIEUX-BOUTHEON

Polémiques à Sainte-Foy-l'Argentière : EXIGEONS le consentement de TOUTE la population POUR notre pétition !

Suite au refus du maire de Sainte-Foy l'Argentière

d'accueilir notre pétition dans sa mairie :

la polémique éclate !

 

Nous avons joint, ce soir, la plupart des élu-es de la République française de la commune de Sainte-Foy l'Argentière dans le Rhône.

Est-il normal que certains élus soient au courant que le maire a rejeté notre pétition et pas d'autres ?

Le dépôt de notre pétition - opposée au projet d'Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon - en mairie de Sainte-Foy l'Argentière sera-t-il inscrit à l'ordre du jour de la future réunion du conseil municipal, début novembre 2015 ?

Comment se fait-il que certain-es élu-es ne soient pas au jus de la situ', à l'exemple de  J.M. G, K.B., J.M, M.B, C.M alors que d'autres comme M.A le soient ?

Notre pétition serta-t-elle retournée par voie postale ou simplement déchirée ?

A suivre

TRACTAGE MASSIF de notre pétition au marché de Veauche : ils n'en veulent pas de l'USINE à POUBELLES du SYDEMER !

Tractage massif du Collectif C.H.U.P.A

"Halte Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" :

ils n'en veulent pas de l'Usine à poubelles du SYDEMER !

Cpdsg 008

Plus de 45 personnes ont signé hier matin, lors du traditionnel marché du mercredi, place Aristide Briant à Veauche, la pétition du Collectif C.H.U.P.A opposé au projet d'usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon.

Cpdsg 007

Notre pétition est désormais présente sur les stands des commerçants suivants au marché du mercredi à Veauche, (Merci de les faire travailler en priorité), et qui nous soutiennent activement dans nos actions de protestation :

- GAEC du GANDIN de Grézieu Le Marché

- CINO Antoine de Saint-Bonnet-les-Oules (Primeurs)

- POISSONNERIE BRUN de Chazelles-sur-Lyon

- MAISON GORCE (Primeurs)

- KOCA PRIMEUR

 

"Faites de la propreté" Quartier La Guillotière Lyon 7° : le Collectif C.H.U.P.A a présenté le projet d'Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon !

Le Collectif C.H.U.P.A opposé au projet d'usine

TMB/Méthanisation à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon

était présent lors de l'étape "Faites de la propreté"

dans le quartier de la Guillotière à Lyon 7° !

Lyon 76

A deux pas du rassemblement "ALTERNATIBA Rhône", le Collectif C.H.U.P.A, opposé au projet d'Usine à poubelles TMB/Méthanisation vers Andrézieux-Bouthéon au nord de Saint-Etienne, a participé ce week-end à l'action citoyenne "Faites de la propreté" place Gabriel Péri à Lyon. 

Plusieurs bénévoles ont sensibilisé les rhône-alpins via Christophe Amany, adjoint du 7e, Fabrice Vidal, son alter ego du 3e, Yvon Pérez, de Lyon Métropole, Pierre Guelorget, président du conseil de quartier, Katia Thères, de la commission qualité de vie de La Guille et initiatrice du projet, ainsi que Stéphanie Cagni, présidente du conseil de quartier Mutualité-Préfecture-Moncey.

Lyon 072

Cette louable intention visait à stigmatiser les dépôts sauvages effectués quotidiennement sur la voie publique.

Le Collectif C.H.U.P.A en a profité pour faire circuler notre pétition "Halte à l'usine à poubelles sur deux ZA vers Andrézieux-Bouthéon" et a pu récolter plus de 50 signatures de citoyennes et de citoyens scandalisé-es par les nuisances infernales du TMB/Méthanisation en France et en Europe.

Gérer les déchets et faire de la propreté : oui, mais certainement pas pour les traiter via le TMB/Méthanisation que les populations et les riverains de ces vastes Usines à poubelles que riverains et opposants ne veulent pas en France comme à Saint-Barthélémy-d'Anjou !

Marols et Cie : Plus de 7 000 signatures pour notre pétition (papier + internet) : "Halte Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" !

Les signatures pleuvent pour notre pétition version papier :

"Halte à l'usine à poubelles sur deux ZA vers Andrézieux-Bouthéon"

qui réalise un carton dans les zones rurales

à 80 km autour d'Andrézieux-Bouthéon !

Lien de la pétition :

http://www.mesopinions.com/petition/politique/halte-usine-poubelles-za-vers-andrezieux/15574

St bon 033

En ce début d'octobre 2015, nous dépassons les 7 000 signatures pour notre pétition sur internet (2 137signatures) mais aussi disponible en version papier (4 402 signatures) dans plus de 220 commerces, associations, etc..

Notre Collectif C.H.U.P.A s'est fixé un objectif à minima de 50 000 signatures pour notre pétition qui reçoit le soutien de larges pans des populations rurales souvent tenues dans l'ignorance par leurs élu-es.

Notre Collectif et notre pétition sont également soutenus au niveau national par le regroupement "ARIVEM Méthanisation" qui centralise toutes les luttes nationales CONTRE le TMB/Méthanisation dont personne ne veut.

St bon 025

Très bon accueil pour notre pétition à Marols dans le Forez

St bon 030

.....Village d'artistes au coeur du village de caractère.....

St bon 028

N'oubliez pas de venir discuter le "bout de gras"

sur ce projet d'Usine à poubelles

le 22/10 au vernissage programmé par

Aurel MARGINEAN (Architecte & Artiste-peintre)

Notre Collectif indépendant dénonce le vote des élu-es PCF, Front de gauche, Les Verts EELV, de gauche et de droite qui ont voté pour l'implantation de cette future Usine à poubelles qui coûtera très cher aux contribuables (autour des 80 millions d'euros).

Notre Collectif indépendant de tous les partis politiques et des associations environnementales a prévu plusieurs actions de sensibilisation des populations locales autour de Roche-la-Molière pour dénoncer les hypocrisies locales visant à faire croire aux populations locales que ce projet d'Usine n'est que le projet du président et maire de la ville : Eric BERLIVET.

Mr BERLIVET (UDI) est aussi soutenu par des maires communistes, écologistes et de gauche dans ce projet d'Usine à poubelles.

Les 600 000 habitants des 204 communes concernées par ce projet d'Usine à poubelles doivent savoir que l'on nous refait le "coup de Sivens" où, dans le Tarn, ce sont les élu-es de gauche du Département qui sont à l'origine du projet de ce barrage immonde, soutenu également par les gros propriétaires fonciers comme ceux de la FNSEA, et de ses conséquences tragiques telles que la mort de notre camarade Rémi Fraisse.

Nous informerons donc les populations des alentours de Roche-la-Molière mais aussi du Sud-Forez des dangers encourus pour notre lutte par de potentielles récupérations politiques de ce projet d'Usine à poubelles voulu par les élu-es du SYDEMER de Saint-Etienne dont le comité syndical est composé de titulaires et de suppléants de TOUTES les tendances politiques.

Plusieurs réunions de quartier seront donc programmées dans les prochaines semaines autour de Roche-la-Molière. Des traducteurs en arabe ou en différents dialectes locaux seront là pour informer nos camarades qui ont du mal à comprendre le français.

K1 024

Appel au boycott : la FRAPNA 42 a refusé de soutenir notre pétition et notre Collectif.

La FRAPNA 42 peut-elle nous dire ce qu'elle pense du vote du 4 ° adjoint au maire de Firminy, Raphaël BROUAILLER-CHAVASSIEUX (élu Europe Ecologie Les Verts EELV), (qui a voté 100 % avec ses 29 collègues, (PCF, de gauche comme de droite), le 20 mars 2015 à 9h30 :

- POUR le choix des sites "LES PLUS ADAPTES" pour accueillir la future "Usine à poubelles" : (ZA l'Orme les Sources - ZAIN Opéra parc international - Borde matin à Roche-la-Molière) ?

Marc-Claude de PORTEBANE

 

AGENDA : Réunion du Collectif CHUPA au Bar des Amis à Saint-Bonnet-le-Château

Réunion sur le désastre du Tri Mécano-Biologique

via la Méthanisation au Bar des Amis

à Saint-Bonnet-le-Château !

St bon 001

Le Collectif C.H.U.P.A (Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon) vous invite à une réunion publique au Bar des Amis, le jeudi 3 décembre 2015 à 18h, à Saint-Bonnet-le-Château où nous avons constaté que les populations de la communauté de communes du Pays de Saint-Bonnet-le-Château ne savent rien parce que leurs élu-es ne leur disent rien sur ce projet d'Usine à poubelles sur le choix du site.

Tous les thèmes seront abordés notamment le vote des élu-es de gauche comme de droite des délibérations du porteur du projet, le SYDEMER de Saint-Etienne, sur l'implantation du/des sites d'implantation de la zone l'Horme d'Andrézieux-Bouthéon, de la ZAIN Opéra Parc International de La Fouillouse ou du site de Roche-la-Molière.

Nous répondrons à toutes vos questions concernant les usines TMB via la méthanisation qui révulsent les populations locales en France mais aussi en Europe.

Le Collectif

Vrai prix traitement Filière/Tonne : #SYDEMER refuse RDV sur projet Usine à Poubelles TMB/Méthanisation, Paul CORRIERAS ou Alain MARQUET plus disert ?

Deux mois après notre demande de RDV

avec le président du SYDEMER Eric BERLIVET :

notre Collectif aimerait bien connaître la vérité

sur le vrai prix du traitement de la filière SYDEMER !

Gale 008 jpg 1

Le 28/07/2015, nous confirmions par mail notre demande de RDV auprès de la secrétaire Laëtitia OLIVIER pour un entretien avec Eric BERLIVET, le président du SYDEMER et maire de Roche-la-Molière afin d'en connaître un peu plus sur la concertation promise au grand public concernant le/les sites d'implantation de la future Usine à poubelles vers les sites d'Andrézieux-Bouthéon et/ou La Fouillouse et/ou Roche-la-Molière.

Notre Collectif aurait également aimé avoir quelques infos complémentaires concernant le vrai prix à la tonne de la future filière du traitement de nos ordures ménagères que les élu-es du SYDEMER voudraient mettre en place, comme nous vous le démontrons ici dans un document assez confidentiel.

Pourquoi ne pas communiquer avec le grand public sur le vrai prix de la filière ????

Le couperet est tombé hier dans l'après-midi à 16h06 : ce sera donc NIET.

Patience, patience, donc.

- En saurons-nous plus par Paul CORRIERAS : 7° adjoint de Saint-Etienne, en charge de la démocratie locale, la proximité, la gestion de l’espace public (conseils de quartier, accueil nouveaux stéphanois, éclairage public, propreté, collecte des déchets avec Saint-Etienne Métropole, entretien voirie, déneigement, sécurité hivernale, jardins ouvriers, espaces verts, parcs et jardins, coordination des actions « animal dans la ville » et « ville éthique) ? Les administrateurs des "Jardins Volpette" en savent-ils plus, eux, sur la 2° concertation promise par le SYDEMER ?

- En saurons-nous plus par Alain MARQUET : Conseiller municipal de La Tourette, 2° Vice-Pdt SYDEMER, délégué à la CC Pays de Saint-Bonnet-le-Château, membre du Syndicat Intercommunal d’Adduction d’Eau du Haut-Forez qui est adhérent au Syndicat Mixte de Production et d’Adduction d’Eau (SMPAE), vice-pdt du Téléservice du Haut-Forez ? Jean Proriol du SMPAE pourra-t-il éclairer notre lanterne, lui ?

Quelle sera donc la future communication des élu-es du SYDEMER avec notre Collectif "Halte à l'Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire" ??? 

Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon : le Collectif C.H.U.P.A s'invite au conseil municipal houleux d'Andrézieux-Bouthéon !

Séance houleuse au conseil municipal de jeudi dernier

Le maire d'Andrézieux-Bouthéon s'irrite de

la mobilisation naissante via la pétition de notre

Collectif "Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" !

And cm1 001

Depuis que nous avions informé les membres de l'opposition au maire d'Andrézieux-Bouthéon et notamment la liste "Changeons de cap" dirigée par Jean-Marc Pangaud, l'information concernant le futur projet d'Usine à poubelles TMB/Méthanisation voulue par le SYDEMER de Saint-Etienne vers Andrézieux-Bouthéon, La Fouillouse et Roche-la-Molière, le débat commence tout juste à s'inviter sur la place publique grâce à notre collectif qui ne lâchera absolument rien quant à la qualité de l'information à diffuser aux élus et aux populations qui ne savent rien de ce qui se trame dans le dossier du futur traitement de nos ordures ménagères dans la plaine du Forez et dans l'ouest stéphanois.

Alors que nous avons déjà pris de nombreux contacts avec des élu-es des 204 communes concernées par le projet d'Usine à poubelles du SYDEMER, depuis que notre pétition commence à peser de plus en plus dans le débat de la gestion des déchets du département de la Loire grâce à la SEULE mobilisation de nos nombreux soutiens d'opposants et de riverains courageux au Tri-Mécano-Biologique/Méthanisation d'Andrézieux-Bouthéon, Bonson, La Fouillouse, Saint-Bonnet-les-Oules, Saint-Galmier, Saint-Just-saint-Rambert, Veauche, Veauchette, alors que nous ne sommes absolument pas SOUTENUS par la FRAPNA 42 dans ce dossier pourtant source de nombreuses inquiétudes environnementales ni par l'associaltion locale de La Fouillouse qui lui est inféodée au garde-à-vous, ni par Europe-Ecologie-Les-Verts (dont le 4 ° adjoint EELV de firminy a voté à 100 % pour l'implantation de cette Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon, La Fouillouse et Roche-la-Molière), nous nous sommes invités au dernier conseil municipal d'Andrézieux-Bouthéon, jeudi dernier, comme le relate La Tribune-Le Progrès dans son édition de ce dimanche.

Alors que les populations locales n'auraient rien su si notre Collectif ne s'était pas mobilisé pour faire entendre la voix du Peuple, alors que nous avions demandé un RDV, au président Eric Berlivet,.... encore sans réponse, nous avons lancé une pétition nationale qui commence par être connue de la France entière et des associations environnementales nationales parce que les expériences du TMB/Méthanisation soulèvent les populations locales dans toutes les zones concernées parce que les nuisances sont innombrables et que les riverains, les élu-es, les ouvriers des usines, les agriculteurs, les chefs d'entreprise ne veulent ni de leurs odeurs, ni de leurs surcoûts excessifs pour les finances publiques, ni les contribuables qui s'offusquent de ces dilapidations de l'argent public pour des études, des expertises, des contre-expertises qui ne mènet à rien !

Ainsi, jeudi dernier, Jean-Marc Pangaud, l'opposant au maire d'Andrézieux-Bouthéon a demandé des explications au maire d'Andrézieux-Bouthéon sur ce projet d'Usine à poubelles parce que les habitants de cette commune n'en savent rien... si ce n'est que par le truchement de notre site d'information et de notre pétition.

And cm1 002

Jean-Claude Schalk, le maire d'Andrézieux-Bouthéon, s'est dit "irrité" de la mobilisation naissante via une pétition lancée par notre collectif "Halte à l'Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire", traitant les électrices et les électeurs ainsi : "quelques illuminés s'agitent, réveillés par des gens bien intentionnés. Ceux-là, demain, on ne ramasse plus leurs ordures. On verra ce qu'ils peuvent en faire...".

Dans toute la France, c'est comme cela. Les porteurs de ce genre d'usines à poubelles décrébilisent les opposants de ces fiasco d'usines à poubelles, via les agents de la presse locale chargés de la désinformation ou de quelques associations dites de "défense de l'environnement" qui sont engluées par des complicités locales qu'il convient de dénoncer.

Nous attendons toujours la fameuse "Concertation" avec le grand public promise par les 34 élu-es sur le choix du/des site-s d'implantation promis par le SYDEMER. Pourquoi ne vient-elle pas ?

Le maire d'Andrézieux-Bouthéon n'a parlé que du coût financier de cette future "Usine à poubelles" qu'il estime entre "60 et 80 millions d'euros avec le risque d'augmenter la TEOM - taxe d'enlèvement des ordures ménagères - ", donc du volet économique. Mais il s'est bien gardé d'évoquer les nuisances potentielles, comme l'a également reconnu Jean-Marc Pangaud, que nous avons joint ce matin au téléphone.

Les nuisances du TMB/méthanisation commencent par inquièter sérieusement les maires des communes directement ou indirectement concernées qui, à l'image du maire de la commune voisine de Saint-Bonnet-les-Oules, Guy Françon, parle lui de "risque de pollution au méthane à côté d'une usine classée Seveso", s'indignant de la potentielle "provocation des risques en cascade" d'un tel projet.

Les "agitateurs" - qualifié ainsi par le maire d'Andrézieux-Bouthéon - à propos de notre Collectif viennent de dénoncer cette semaine le vote des élu-es PCF, FDG, EELV, Centristes, Droite en faveur du choix d'un des 3 sites retenus par le SYDEMER : Andrézieux-Bouthéon, La Fouillouse et Roche-la-Molière.

Depuis, le maire d'Andrézieux a reconnu publiquement avoir voté pour l'implantation de cette future "Usine à poubelles" sur sa commune.

Il reste encore à connaître les votes des 31 autres communes.

Notre collectif vous a dit que les maires PCF + EELV + FDG de Firminy et de La Ricamarie avaient voté à pour ces 3 zones potentielles.

La liste des élu-es vous sera communiquée dans les prochaines semaines par notre Collectif.

L'agitation risque donc de bien germer dans les autres communes de la Loire où les gens sont révolt-es du silence de leurs élu-es !

Marc-Claude de PORTEBANE
 

Mais quel rôle joue donc Raphaël Brouallier-Chavassieux, l'adjoint "écolo" EELV au maire de Firminy et MEMBRE TITULAIRE du SYDEMER ?

Raphaël BROUALLIER-CHAVASSIEUX, l'adjoint "écolo" d'EELV

au maire de Firminy et MEMBRE TITULAIRE du SYDEMER

vote à 100 % pour ce projet d'Usine à poubelles vers les 3 sites

potentiels d'Andrézieux-Bouthéon, La Fouillouse, Roche-la-Molière !

Eelv firm 079

Troublant, non ?

A la veille des élections régionales 2015 "Auvergne/Rhône-Alpes", ne serait-il pas bien que les électrices et les électeurs écologistes qui soutiennent le groupe Europe-Ecologie-Les-Verts connaissent un peu le fonctionnement de leurs élu-es dans le département de la Loire, notamment ?

Eelv firm 080

Le Collectif "Halte Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" vient de faire une découverte pour le moins surprenante en épluchant les différentes décisions du SYDEMER (Syndicat Mixte d'Etude pour le traitement des Déchets Ménagers et assimilés Résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais) de Saint-Etienne qui comprend nombre d'élu-es titulaires depuis l'élection du président Eric BERLIVET, (maire de Roche-la-Molière), au scrutin secret lors de la séance de ce comité syndical, le 12 juin 2014 à 14h00, secrétaire de séance : Julien DUCHE.

Eelv firm 078Le comité syndical est l’instance décisionnelle du Sydemer ; il est composé de 34 élus de son vaste territoire qui regroupe 204 communes dont celle de Firminy, où Raphaël BROUALLIER-CHAVASSIEUX en est  le 4° adjoint délégué au développement économique (relations avec Saint-Etienne Métropole dans le domaine économique, notamment), à l'économie sociale et solidaire et au développement durable.

Depuis mars 2008, le Maire de la commune est Marc PETIT (PC). Il est également Conseiller général du canton de Firminy depuis 2000. Marc PETIT a été réélu en mars 2014 pour un second mandat ; Il est également Vice-président en charge de la mobilité durable, de l'organisation et de la prospective des transports et des déplacements de la communauté d'agglomération de Saint-Etienne Métropole.

La commune de Firminy est adhérente à la communauté d'agglomération "Saint-Etienne-Métropole" présidée par Gaël PERDRIAU (maire de Saint-Etienne, ex-UMP et maintenant aux "Républicains" de Sarkozy).

Eelv 2 002Dans la présentation de son site internet visible par le grand public, le SYDEMER - dans un exemplaire exemple de transparence - s'est bien gardé de vous dire qui étaient ses 34 élu-es, la composition de son bureau de 9 élus représentant les 9 collectivités membres (président, 2 vice-présidents + 6 autres membres qui établit et prépare le contenu des réunions du comité syndical).

Nous, le Collectif, nous le savons alors que la plupart des associations locales et environnementales ne le savent pas, car, dans ce pays, nous sommes, pour la plupart d'entre nous des "MOUGEONS" (Moutons-Pigeons).

Alors que nous, le Collectif "Halte Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" nous sommes pratiquement les seul-es à dénoncer ce projet d'Usine à poubelles vers 3 sites (Roche-le-Molière et 2 autres en zone rurales : La Fouillouse et Andrézieux-Bouthéon), alors que les associations environnementales nationales nous mettaient pas plus tard qu'hier en "garde" contre les "SCANDALES" nationaux du TMB (tri mécano-biologique) via la Méthanisation, nous nous sommes aperçus que le camarade écologiste d'EELV, Raphaël BROUALLIER-CHAVASSIEUX, avait bien approuvé le BILAN des actions du SYDEMER visant le projet construction de cette Usine à poubelles pour l'année 2013 articulé autour de 4 axes :

- a) La Recherche de sites et la concertation sur la filière (Construction d'une grilles de critères d'analyse de site/s d'implantation pour les futures installations de traitement, hiérarchisation de ces critères par les élus du comité syndical, mobilisation du conseil consultatif : tout d'abord, lors d'une session de retour sur les travaux de recherche de zones compatibles, puis leur contribution à la hiérarchisation des critères).

- b) Choix des modalités juridiques les plus adaptées à la réalisation du projet de cette "Usine à poubelles" et à la gestion des installations (Une étude juridique approfondie a été menée par le Cabinet ........ dans le cadre du marché d'assistance à maîtrise d'ouvrage portant sur les montages juridiques possibles pour la gestion des futures installations de traitement et les modes de coopération possibles, entre les EPCI membres du SYDEMER, pour la réalisation du projet...).

- c) Approfondissement des techniques (Colloques avec la DREAL, AMORCE, dont celui avec l'ADEME "Prévention et gestion des déchets dans les territoires" comprenant notamment des ateliers sur l'intérêt des CSR pour les collectivités, ou encore sur les modes de gestion des déchets organiques - Méthanisation, biogaz, TMB, etc...-.

- d) Participation active à l'actualité départementale et réglementaire en lien avec les orientations du SYDEMER (Participation à la commission consultative du PPGDND de la Loire en cours d'élaboration et lien avec le SCOT Sud-Loire en cours de révision, en vue de faire intégrer des éléments du projet SYDEMER dans le futur document).

Tout comme le compte administratif 2013 validé par les 34 délégués syndicaux en exercice (23 présents, 28 voix délibératives dont 5 pouvoirs : Marc FAURE (maire de La Ricamarie) ayant donné pouvoir à Jacques LAFFONT (maire de Bellegarde-en-Forez), Alain GAUTHIER (1er adjoint au maire de Montbrison) ayant donné pouvoir à Joël EPINAT (maire de Saint-Bonnet-le-Courreau), Yves GRANDRIEUX (maire de Saint-Martin-Lestra) ayant donné pouvoir à Marc RODRIGUE (maire de Jas), Cassandre JANVIER (1ère adjointe maire de Saint-Bonnet-les-Oules) ayant donné pouvoir à Patrick DEMMELBAUER (adjoint au maire de Saint-André-le-Puy) et Alain THOLOT (adjoint au maire de Saint-Marcellin-en-Forez) ayant donné pouvoir à Evelyne CHAREYRE (adjointe au maire de Bonson).

Nous attendons donc avec impatience la réponse du camarade Raphaël BROUALLIER-CHAVASSIEUX qui a donc, de facto, approuvé la délib' du comité syndical du 28/03/2013 visant le choix du montage juridique, pour la conception, la réalisation, l'exploitation et la maintenance de l'unité de PTMB.

Eelv3 002En effet, en juillet 2012, le SYDEMER a fait le choix de la future filière de traitement des déchets qui devra se mettre en oeuvre en 3 temps et reposer sur, notamment, "La mise en place, dans les 3 à 5 ans, d'une unité de Pré traitement mécano biologique (PTMB) - La fraction organique extraite sera traitée dans une unité de méthanisation (souligné en gras dans la délib' en question), permettant de récupérer de l'énergie sous forme de biogaz et de produire du compost valorisable en agriculture)...

Alors que dans toute la FRANCE les usines à poubelles version TMB font "bondir" de colère les riverains, les populations locales ou les associations environnementales, qui, comme nous le Collectif "Halte Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" refusent d'être défendus par les partis écologistes institutionnels, nous savons aujourd'hui qui défendra notre cause et qui nous installera de nouvelles Usines à poubelles dont personne ne veut PLUS à cause des nuisances de la Méthanisation, de la très mauvaise qualité du soit-disant "compost", du surcoût de ses exploitations ruineuses pour les finances publiques.

Et que l'on ne vienne pas nous dire que la toute récente "Usine à poubelles" d'Hénin-Beaumont possède tout le recul nécessaire pour se faire une idée précise ou non des nuisances potentielles !

Même si certaines associations locales (qui bouffent à tous les râteliers) vont essayer de nous faire d'Hénin-Beaumont, la prochaine "vitrine" du SYDEMER, il n'y a pas que notre Collectif "Halte Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon", au niveau national, qui surveille de très, très près "Hénin-Beaumont".

NOUS DENONCONS CES USINES à POUBELLES car ce sont des SCANDALES à répétition dénoncés par les VRAIS ECOLOGISTES :

- Un scandale agricole et alimentaire :

 Le digestat, dont l’épandage est prévu sur les terres agricoles (interdit chez nos voisins européens), est toxique, porteur de métaux lourds, plastiques et verres. Les terres agricoles vont irrémédiablement être souillées.

- Un scandale environnemental :

 Les usines de TMB-Méthanisation ne sont pas une alternative à l’incinération et à la mise en décharge, et n’en diminuent pas la part, contrairement aux exigences européennes et nationales.
 Avec le bouchage récurrent des digesteurs, la matière fermentescible n’est plus traitée, et est enfouie brute en décharge, en contradiction avec les exigences européennes et la sauvegarde de l’environnement.
 La filière de la méthanisation va être totalement décrédibilisée, alors que cette filière est prometteuse, lorsqu’elle traite des biodéchets (déchets organiques triés à la sources, jamais mélangés avec des plastiques, verres, métaux lourds…), loin de toute habitation (en raison des nuisances et risques d’incident industriel).
 Ces usines sont contraires au recyclage et à la valorisation des déchets, empêchant le développement du tri à la source, seule solution pour permettre une gestion durable et satisfaisante de nos déchets.

- Un scandale social et humain :

 Ces usines produisent des nuisances olfactives et auditives récurrentes, ressenties à plus d’un kilomètre à la ronde.
Outre la pénibilité de ces nuisances, ces dernières ont de graves conséquences :
 Une atteinte à la valeur des biens immobiliers des habitants et entreprises riveraines de l’usine.
 Un impact sanitaire grave (risques endocriniens, respiratoires, etc), la santé des habitants et travailleurs riverains, ainsi que des employés de l’usine, étant substantiellement altérée.
 Les entreprises riveraines de ces usines vont fuir.
 Les projets de valorisation urbaine proches de ces usines vont être abandonnés.

- Un scandale sécuritaire :

 Ces usines sont des usines à gaz au sens propre du terme. Des risques d’incident industriel, incendies ou explosions, existent, et ont été constatés sur de nombreuses usines en Europe. La vie de milliers de riverains est menacée si ces usines sont construites proches des habitations et centres d’accueil du public.

- Un scandale financier :

 Sur les usines existantes, le dépassement de budget est compris entre 50% et 120%.
· Afin de palier les nuisances, des dizaines de millions d’euros sont dépensés systématiquement.
· Il faut payer pour l’exploitation, mais aussi pour enfouir le digestat en décharge, et pour dédommager l’exploitant du manque à gagner en raison de l’impossibilité de vendre le digestat.

Alors dans quel camp te situes-tu, camarade d'Europe Ecologie Les Verts, Raphaël BROUALLIER-CHAVASSIEUX ? Tu marches avec le SYDEMER en tant que membre titulaire (et accessoirement comme membre suppléant) en soutenant ce projet d'Usine à poubelles ou tu ne démissionnes pas au risque d'envenimer le débat avec tes soutiens originels : les riverains, les populations locales et les collectifs environnementaux opposés à ces projets insensés qui sont une "bombe à retardement" et ce, à quelques mois des élections régionales 2015 ?

Marc-Claude de PORTEBANE

Porte-parole du Collectif "Halte Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon

Immobilier vers projet Usine à Poubelles Andrézieux-Bouthéon/La Fouillouse/Roche-la-Molière : Vives inquiétudes !

Les acteurs de l'Immobilier de la Loire proches

d'ANDREZIEUX-BOUTHEON, LA FOUILLOUSE, ROCHE-LA-MOLIERE

sont inquiets du projet de la future Usine à poubelles qui utilisera

la méthode du PTMB via les nuisances infernales de la Méthanisation

qui font des ravages dans d'autres régions de France !

Immo 42 001

Logements à louer avec belles prestations, futurs programmes immobiliers, investisseurs immobiliers, agences de proximité à l'écoute de leurs clients, investissements Loi Pinel, futurs propriétaires en herbe, aménageurs-lotisseurs, vendeurs ou loueurs de locaux industriels ou artisanaux.... les inquiétudes restent vives tant que le/les site-s d'implantation-s de la future Usine à poubelles ne seront pas dévoilé-s au grand public par les élue-s composant le SYDEMER.

 

Nos Vidéos sur le TMB-Méthanisation : la révolte des populations locales !

Ailleurs, ils n'en veulent plus du TMB-Méthanisation !

STOP aux NUISANCES INSUPPORTABLES !

Pourquoi le projet du SYDEMER

serait-il plus encore parfait que les autres à

Andrézieux-Bouthéon, La Fouillouse, Roche-la-Molière ?

Aa101

Merci de cliquer sur ce lien pour voir la révolte des populations locales :

http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/videos/

UN PETIT MOT sur les "performances" de l'Usine TMB-Méthanisation de FOS-SUR-MER vantée par le SYDEMER

En 2010, TOUT le digestat a été enfoui en décharge !

En 2011, 12 % du digestat a été valorisé

et 88 % a fini en décharge !!!

Tmb 2 2

Voici ce que l'on peut lire dans le rapport officiel pour l'année 2010 :

"En 2010, du fait du démarrage de l'installation et de l'optimisation du process de compostage/maturation, la gestion du compost par lots n'avait pas encore commencé. De ce fait, et bien que certains résultats d'analyse aient attesté du respect de la norme NF U44 051, l'ensemble de la production de compost de 2010 a été envoyée en installation de stockage".

Source : Etat des lieux Méthanisation mars 2011. AMORCE - ADEME

K1 026 jpg 2

Le président du SYDEMER dit que notre Collectif

parle de l'incinérateur de FOS-SUR-MER

Mais, non, Mr BERLIVET, nous parlons bien du TMB-Méthanisation

avec les chiffres de l'ADEME et de la CLIS de FOS-SUR-MER !!!

Le bilan pour 2011 ?

19 621 T de digestat ont été produits. Qu'est-il devenu ?

Réponse : 17 248 T ont été enfouies en décharge, soit 88 %.

Alors que seulement 2 373 T ont été "valorisées", soit 12 % !

88 % en décharge et seulement 12 % de "valorisé" de ce digestat qui n'a servi qu'à " des travaux de type "revégétalisation .... d'installation de stockage" !

En clair, ce "digestat valorisé" a été utilisé .... pour recouvrir la décharge de FOS-SUR-MER !

NOTA BENE : Ce sont les chiffres révélés par l'exploitant, lors de la CLIS du 31/01/2012.

Rappel :

CLIS = Le décret donnant naissance aux commissions de suivi des sites autour des installations industrielles est paru au Journal officiel du 9 février. Ces commissions se substituent aux comités locaux d'information et de concertation (Clic) autour des installations Seveso seuil haut et aux commissions locales d'information et de surveillance (Clis) autour des installations de traitement de déchets.

L'article L. 125-2-1 du Code de l'environnement prévoit que le préfet peut créer autour des installations classées (ICPE) soumises à autorisation ou dans des zones comportant des risques industriels une commission de suivi lorsque les nuisances, dangers et inconvénients présentés par ces installations le justifient.

Le décret précise les modalités de constitution et de fonctionnement des commissions de suivi. Ces commissions sont composées de représentants de l'Etat, des collectivités territoriales, des riverains, des exploitants et des salariés. Elles ont vocation "à constituer un cadre d'échange, à suivre l'activité des ICPE concernées et à promouvoir l'information du public", explique le ministère de l'Ecologie.

Le texte précise que les Clic et les Clis existantes remplissent les attributions des commissions de suivi de site "jusqu'au renouvellement de leur composition".

ADEME = Opérateur de l’État pour la transition écologique, l’ADEME met à votre disposition son expertise et ses services pour vous orienter dans toutes vos démarches.

AMORCE = AMORCE est l’association nationale des collectivités, des associations et des entreprises pour la gestion des déchets, de l’énergie et des réseaux de chaleur. Fondée en 1987 avec une cinquantaine d’adhérents, elle en fédère aujourd’hui 825.

Courir pour des pommes et Parcours de Santé au Belvédere à La Fouillouse : la recette pour marcher sans odeurs ni pieds froids vers Saint-Etienne !

A vos agendas le 20/09 :

Comment bien effectuer vos randonnées pédestres

sans odeurs ni pieds froids non loin du projet

d'Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon !Fir 014

Le Belvédère à La Fouillouse au-dessus du projet d'Usine à Poubelles

si le site retenu par le SYDEMER était la ZAIN OPERA PARC INTERNATIONAL

Chère lectrice, cher lecteur,

Dans la chambre conjugale, il est fréquent que les hommes cherchent à ouvrir la fenêtre pour se rafraîchir, les femmes à la fermer pour rester au chaud.

Mais le conflit ne s’arrête pas là : beaucoup de femmes se plaignent d’avoir les pieds froids, ce qui les empêche de s’endormir. Leur conjoint, lui, redoute le contact de ces pieds comme des paquets de glaçons sous la couette qui devrait être chaude et douillette.

En revanche, sur les plages de la mer du Nord ou de Bretagne, bien des femmes n’hésitent pas à se jeter à l’eau (glacée), et ne semblent pas souffrir du froid plus que les hommes, au contraire !

L’explication scientifique est que les femmes ont une répartition différente de leur chaleur corporelle : leur sang se retire volontiers de leurs extrémités (pieds, mains) pour maintenir bien au chaud leur organes vitaux, à l’intérieur.

Elles ont aussi en moyenne une couche de graisse sous-cutanée légèrement plus épaisse, ce qui explique qu’elles résistent bien à l’eau froide.

Par contre, elles peuvent avoir, plus facilement que les hommes, une impression de froid.

Mais il ne faut pas confondre l’impression de froid (frilosité) avec le fait d’avoir le corps réellement trop froid (hypothermie).

La frilosité n’est pas causée principalement par le froid en lui-même, mais par la baisse soudaine de température.

Ainsi, quand vous entrez dans l’eau froide vous éprouvez un instant une impression très désagréable, mais qui s’estompe vite. Après avoir poussé des « oh ! » et des « ah ! » en avançant peu à peu vers l’eau plus profonde, vous vous y jetez et, soudain, vous êtes bien, l’eau devient « super-bonne », vous pouvez y rester quelques minutes sans problème, et même avec un sentiment de plaisir.

Même si l’eau est bien plus froide que les 37 °C de votre température interne, vous n’entrez pas pour autant en hypothermie parce que :

  1. Vos vaisseaux sanguins à la surface de votre peau se rétrécissent (vasoconstriction) et le sang s’amasse dans les profondeurs de votre corps, autour des organes vitaux, bien isolé par votre peau.
  2. Votre corps fabrique une forte chaleur, par le métabolisme et par les frissons si ça ne suffit pas, pour compenser les déperditions de calories au contact de l’eau froide.

Si le froid se fait trop prononcé, vos nerfs envoient des signaux à votre cortex cérébral, la partie du cerveau qui gère le raisonnement conscient, pour signaler un problème. Ces signaux se combinent avec ceux qui arrivent du système limbique, qui gère nos émotions, provoquant une impression de désagrément à cause du froid. Ces sentiments nous motivent à adopter certains comportements, comme sortir de l’eau, nous envelopper dans une serviette, nous plaindre, rechercher un endroit chaud.

Si, à ce moment-là, nous ne trouvons pas le moyen de réagir, alors en effet nous sommes en danger. La température de notre corps peut vraiment commencer à baisser, nous entrons en hypothermie, et c’est bientôt la perte de conscience et même la mort qui s’annonce si la tendance n’est pas très rapidement corrigée.

Fir 013

Votre parcours footing à partir du Belvédère à La Fouillouse

Remède contre les pieds froids

S’il ne fait pas froid à l’extérieur, on peut tout de même avoir les mains et les pieds froids si l’on est très anxieux (le sang, dans ce cas aussi, se rassemble dans les organes vitaux) ou à cause de problèmes de circulation.

Avoir les extrémités froides peut être un symptôme de :

  • Diabète : l’excès de sucre dans le sang endommage les vaisseaux sanguins, freine la circulation. Avoir les pieds froids est courant chez les diabétiques.
  • Nerfs abîmés : lorsque les nerfs des pieds sont abîmés, ils cessent d’envoyer des signaux vers le cerveau et la moelle épinière, qui ne réagissent donc plus pour maintenir une bonne irrigation sanguine. Si vous souffrez d’insensibilité dans les orteils, il est fréquent que vous ayez aussi les pieds froids.
  • Phénomène de Raynaud : il s’agit d’une contraction excessive des vaisseaux sanguins qui empêche l’irrigation correcte des doigts et des orteils.

Symptômes à surveiller

  • Les ongles des orteils qui épaississent
  • Absence de poils sur les jambes (en dessous des genoux)
  • Crampes dans les mollets lorsque vous marchez
  • Pieds bleus
  • Fourmillements, douleurs, ou sensation de brûlure dans les pieds
  • Insensibilité des pieds

Dans ces cas, il est possible que vos pieds froids ne soient pas juste une caractéristique personnelle. Ils peuvent être liés à un autre problème et une visite chez le médecin est conseillée.

Fir 012

Remèdes

La seule façon durable de résoudre un problème de pieds et mains trop froids est d’améliorer votre circulation sanguine dans ces zones.

Les massages des pieds sont la première mesure d’urgence qui permet de faire circuler le sang. Pratiqués quotidiennement, ils peuvent contribuer à restaurer une meilleure circulation. Vous pouvez utiliser de l’huile de sésame et d’olive. Massez à partir de votre plante des pieds, avant de vous coucher, et mettez ensuite des chaussettes en coton.

Marcher et, d’une façon générale, être physiquement actif permet de mieux irriguer les jambes. La marche opère en effet un massage naturel des jambes, via les contractions/décontractions des muscles, qui améliorent la circulation sanguine.

Porter des chaussettes plus chaudes est évidemment une solution.

Hydrothérapie : se plonger les pieds dans l’eau chaude (mais pas brûlante !) peut aussi être efficace car la chaleur de l’eau dilatera les vaisseaux sanguins. Remplissez deux bassines, l’une d’eau froide, l’autre d’eau chaude. Plongez-vous les pieds dans l’eau froide pendant deux minutes, puis passez-les dans l’eau chaude une minute. Recommencez 6 fois l’opération. L’alternance de contraction/dilatation de vos vaisseaux sanguins améliorera votre circulation. Il est important après la séance de rester debout et actif, pour maintenir la circulation sanguine.

Fir 016

Vue du parc du Belvédère à La Fouillouse au-dessus

du projet d'Usine à Poubelles si le site retenu par 

le SYDEMER était la ZAIN OPERA PARC INTERNATIONAL

Arrêter de fumer est important, tout comme diminuer sa consommation de sucre : ces deux pratiques abîment les artères, et en particulier la première. En revanche, mangez des poissons gras riches en oméga-3 (bon pour les artères), des baies colorées comme les myrtilles, les cassis, l’aubépine, les airelles (antioxydantes). Ajoutez à votre cuisine du piment, du gingembre et de l’ail, et prenez de la vigne rouge et du ginkgo biloba pour améliorer votre circulation.

Marchez pieds nus et si possible à l’extérieur, par exemple sur une pelouse.

Comment j’ai failli mourir dans l’eau froide

Fin septembre de l’année dernière, par une belle soirée encore ensoleillée, nous sommes partis avec des amis nous baigner dans un très beau lac de montagne.

Mes amis, excellents nageurs et, il faut le reconnaître, nettement plus enveloppés que moi, ont décidé de nager jusqu’à une bouée à environ 600 mètres de la rive.

Comme j’avais moi-même beaucoup nagé pendant la saison et que je me sentais en forme, je décidai de les suivre. Je voulais aussi éviter de « casser l’ambiance » en faisant bande à part… Grave imprudence !

Avant même d’être arrivé à la bouée, et tandis que mes amis riaient et s’aspergeaient d’eau, j’ai senti mes membres se raidir de froid. Mes bras commencèrent à grelotter, ma mâchoire à trembler, mes dents à claquer. Je décidai malgré tout de prendre sur moi et de continuer à nager avec mes amis, qui, eux, semblaient ne pas souffrir du tout.

Je fus très soulagé d’arriver à la bouée et de faire demi-tour. Mais mes mouvements étaient de plus en plus rigides. J’essayais de nager plus fort pour me réchauffer mais le fait de m’agiter dans l’eau glacée me refroidissait encore plus. Je me mis à haleter et sans doute à pâlir, si bien que mes amis commencèrent à s’inquiéter pour moi.

Ils avaient raison ! En fait, je commençais à voir trouble, mes oreilles bourdonnaient. J’essayais d’accélérer, en vain, car le bord était encore à une bonne dizaine de minutes de nage.

Ma vision se troublait encore. Le froid pénétrait au plus profond de mon corps.

Je ne me souviens pas de la suite. Mais je me retrouvai, je ne sais comment sur la grève. Les voix de mes amis qui m’entouraient me parvenaient dans le lointain. On me donna une serviette, avec laquelle j’essayais de me frictionner, mais je n’avais plus aucune sensation sur la peau. J’avais l’impression de frotter un vieux tronc de bois mort. Je ne pouvais plus articuler un mot. Bizarrement, j’étais tout de même capable de me tenir debout et de marcher comme un robot.

Je fis les deux kilomètres pour rentrer à l’appartement, comme dans un rêve. Je me mis sous la douche, allumai le robinet d’eau chaude, mais je n’arrivais pas à savoir quelle était la température de l’eau qui me coulait sur la tête, froide ou chaude. C’était une sensation incroyable, comme si ma tête était en bois froid, et l’eau chaude qui coulait dessus semblait ne servir à rien pour le réchauffer.

Ce n’est qu’au bout de trente minutes que j’ai commencé à reprendre mes esprits, et à récupérer des sensations normales.

J’ai appris entre temps que, lorsque le froid atteint votre cerveau, vous pouvez perdre brutalement votre capacité de coordination. Vos membres bougent dans tous les sens, vous ne pouvez bien sûr plus nager. Sans secours immédiat, c’est alors la noyade.

Mes amis étant excellents nageurs, je pense qu’ils seraient parvenus à me sauver. Il n’empêche que je pense ne pas être passé loin de la catastrophe.

Cela m’a bien servi de leçon : maintenant, j’en suis certain, nous n’avons pas tous la même résistance au froid et il ne faut pas chercher à imiter les exploits des autres. Dans ce domaine aussi, les inégalités de la nature sont énormes !

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Santé Nature Innovation

Frappe Eclair de Nuit n°4 : nous voulons la concertation promise par le SYDEMER !

Le Collectif CHUPA exige la concertation promise par le SYDEMER sur le choix du site d'implantation ! Frappe Eclair de Nuit (4)

Les élus de base, le grand public, les populations locales des 204 communes concernées, les riverains, les acteurs locaux des enjeux économiques, les exclus du système, les leviers du tourisme du Forez, ceux qui cherchent vainement sur les sites internets de leurs communes respectives, les opposants à la méthanisation de nos poubelles, les agriculteurs inquiets pour leurs terres agricoles, les "gueux" qui paient taxes et encore taxes en France, les sans-voix du peuple de France, les associations locales, le Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire - C.H.U.P.A -", etc....

attendent :

la vraie concertation du SYDEMER de Saint-Etienne

promise par le SYDEMER sur l'examen

du ou des sites d'implantation potentiels

maintenant et non pas à la fin 2015 !!!

Les 600 000 habitants des collectivités territoriales suivantes, (de la Commmunauté d'aggglomération Loire-Forez, du SIMOLY -Syndicat des Monts du Lyonnais -, de la Com' Com' du Pays de Saint-Galmier, de la Com' Com' de Feurs-en-Forez, de la Com' Com' du Pilat Rhodanien, de la Com' Com' du Pays d'Astrée, de la Com' Com' du Pays de Saint-Bonnet-le-Château et de la Com' Com' des Collines du Matin.), attendent avec impatience que les 34 délégués du SYDEMER de Saint-Etienne, (depuis le déclenchement de la vraie contestation populaire par l'Idiot provincial et du Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire - C.H.U.P.A -), ....annoncent au grand public la prochaine date de la démarche de concertation annoncée - à grand renfort de publicité - sur le site internet du SYDEMER.

Depuis que l'Idiot provincial et le Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire - C.H.U.P.A - ont déclenché la contestation vers les 3 lieux susceptibles d'accueillir un projet de ce que l'on nous présente comme un "futur pôle de valorisation" mais qui est en fait - et surtout - une méthode immonde en terme de nuisances : la méthanisation.

Généralement, les riverains, les habitants des villes et villages environnants de ces vastes "usines à poubelles" qui ont poussé comme des champignons se réveillent avec "la gueule de bois" comme à Montpellier, vers Valence ou comme dans l'exemple de projet du SYDEMER... à Fos-sur-Mer où la levée de boucliers n'arrive, malheureusement, que trop tard.

image: http://l-idiot-provincial.e-monsite.com/medias/images/la-chapelle-005.jpg?fx=r_600_544

La chapelle 005

Ce n'est pas lorsque "l'usine à poubelles" est définitivement construite, que les odeurs pénètrent insidieusement dans les usines et que les ouvriers n'en peuvent plus qu'il faille se mobiliser en masse !!! C'est ce que nous avons indiqué en substance cette semaine au responsable de l'UL CGT d'Andrezieux-Bouthéon, Jean-Luc FERRAPIE et à ses 2 collègues de la commission exécutive qui distribueront, (individuellement et sous le manteau), nos tracts alertant les populations locales sur les nuisances de la méthanisation...

Puisque nous sommes dans la communication avec le grand public, autant en parler.

Comment se fait-il que la fameuse "démarche de concertation" voulue par le SYDEMER qui doit porter sur l'examen du/des sites d'implantation potentiels du projet de méthanisation de nos poubelles, a-t-elle du retard ou même alors "du "plomb dans l'aile" ?

Chut ! Il se susurrerait que cette 2° phase dite de "concertation", (depuis que l'Idiot provincial et le Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire - C.H.U.P.A" - commencent à mobiliser les populations locales), soit remise... aux calendes grecques.

Cette "démarche de concertation" voulue par le SYDEMER - pour rassurer les population - devait s'activer sur 3 principes flatteurs (E.T.A.), comme "l'équivalence : toute personne à la possibilité de s'exprimer, d'émettre un avis ou de poser une question : la transparence : l'information autour du projet se doit d'être claire et accessible et l'argumentation".

Le SYDEMER nous explique ce qu'il entend par "Concertation" : "La concertation est une période d’échanges avec les parties prenantes et acteurs en lien avec le projet porté par le syndicat. Le SYDEMER vous propose de vous impliquer dans ses choix en vous informant, en collectant vos avis, en répondant à vos questions, afin de faire progresser son projet en faveur du territoire. Il s’agit d’une aide à la décision.
La concertation est …
… une volonté du SYDEMER : la mise en œuvre de la concertation procède d’une volonté politique. Il incombe donc aux élus du SYDEMER de veiller à sa mise en œuvre.
… en amont du projet : inscrit dans une logique de territoire, la concertation accompagne le projet avant que les décisions ne soient prises. Elle est une aide à la décision pour les élus du SYDEMER.
… aussi large que possible : à travers un conseil consultatif, constitué d’acteurs du territoire. Elle vise également le grand public et ne se limite pas à la population riveraine du projet."
.

La 1ère phase de concertation sur la filière s'est bien tenue en 2 réunions publiques (le 22/05/2012 à Montrond-les-Bains lors des Foréziales et le 05/06/2012 au Musée d'Art Moderne de Saint-Etienne Métropole). Elles ont rassemblé "quelque 110 personnes" selon le SYDEMER, " tandis que .."Ces temps de rencontre ont permis de présenter les solutions techniques étudiées et de répondre aux questionnements du plus grand nombre".

Nota Bene : ces 2 réunions dite de "concertation" ne se sont pas déroulées dans les communes concernées - directement ou indirectement - par le projet de méthanisation de nos poubelles du SYDEMER comme Andrézieux-Bouthéon, La Fouillouse, Roche-la-Molière, Saint-Bonnet-les-Oules, Saint-Galmier, Saint-Just-Saint-Rambert ou Veauche !!!

L'Idiot provincial commence à gêner. Notre Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire - C.H.U.P.A dérange. La preuve ?  

image: http://l-idiot-provincial.e-monsite.com/medias/images/stbonnet-d-ane-001.jpg?fx=r_700_877

Stbonnet d ane 001

Autre exemple de démocratie Républicaine, le maire de Saint-Bonnet-les-Oules, Guy FRANCON, a refusé, cette semaine, que notre pétition papier soit mise à la disposition de ses concitoyens Républicains à la mairie de sa commune qui sera potentiellement impactée par les nuisances de la méthanisation si l'usine à poubelles se monte dans les ZA de l'Orme ou de la ZAIN Opéra Parc International. Nous respectons sa décision.

Notre pétition papier n'est que mollement signée par les associations locales de défense de l'environnement. Des pressions intolérables commencent à pointer du nez. La trouille s'agite sur les visages fièvreux. Peu nous importe, pourvu que les populations locales soient correctement informées et mobilisées par notre Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire - C.H.U.P.A", voilà bien l'essentiel.

NOUS ATTENDONS VIVEMENT LA 2° CONCERTATION INDISPENSABLE PROMISE PAR LE SYDEMER !

Nous avons nos arguments. Les populations locales qui n'étaient pas informées commencent par l'être. Nos militant-es se tiennent prêt-es pour converger en masse vers Andrézieux-Bouthéon. Un projet de ZAD est à l'étude - le secrétariat du préfet de la Loire a commencé par être informé début août - car nous sommes sur des zones publiques. Nous maintiendons le cap, nous allons nous faire aider par les medias nationaux dont le Canard enchaîné, les réseaux sociaux seront en effervescence, les populations locales ne seront pas laissés sur le bas côté de la route de l'ignorance crasse, nous dénoncerons les petits barons locaux qui n'ont que mépris pour la démocratie directe et qui font le jeu de Front national en dilapidant l'argent public et en nous méprisant !

La roue commence à tourner, mais... grâce à l'Idiot provincial, dans l'autre sens. Les élus ne sont même pas informés par leurs maires respectifs !!! Drôle de démocratie pour un projet qui se veut être un "outil adaptable" sur le Sud de la Loire !!!

Jean-Marc PANGAUD, le conseiller municipal d'opposition au maire d'Andrézieux-Bouthéon nous a demandé de lui fournir des arguments "forts" de ce projet de PTMB qui n'a pas été abordé en séance publique et qui le sera à la prochaine session du conseil municipal fin septembre 2015. Le débat risque d'être houleux, n'en doutons pas !

Partout, ailleurs, dans les 204 communes, les gens nous contactent et se posent des questions. Ils n'étaient pas ou très peu au courant. Les masses ne sont au courant de rien alors que... vous n'avez qu'à lire ce qui se passe ailleurs, en France....

Le 14/04/2010 dans La Gazette.fr : "Le préfet de l’Hérault, Claude Baland, n’écarte pas la possibilité d’une fermeture temporaire de l’usine de méthanisation Amétyst, qui traite les déchets de l’agglomération de Montpellier, si les mauvaises odeurs qu’elle dégagent devaient persister au-delà de l’été." !!!

image: http://l-idiot-provincial.e-monsite.com/medias/images/danger-1-017.jpg?fx=r_600_802

Danger 1 017

Le 31/05/2012, le grand quotidien "Ouest France" tire la sonnette d'alarme : "Des odeurs et des mouches.... les riverains de Biopôle à bout - Saint-Barthélemy-d'Anjou" !

image: http://l-idiot-provincial.e-monsite.com/medias/images/danger-1-012.jpg?fx=r_600_802

Danger 1 012

A Fos-sur-Mer (le modèle du SYDEMER en ce qui concerne la mise en oeuvre de la Méhanisation : Biogaz valorisé énergiquement, possibilité de produire du compost norme NFU 44051 valorisé en agriculture) : "Les plaintes s'accumulent, le compost pourtant normé a été jeté en, grande partie au centre de stockage ...."

image: http://l-idiot-provincial.e-monsite.com/medias/images/danger-1-013.jpg?fx=r_600_802

Danger 1 013

Le 04/10/2011, "Le Midi Libre" enfonce le clou sur l'usine de méthanisation exécrable : "Montpellier Des magistrats pointent du doigt les dysfonctionnements du site Ametist" !

image: http://l-idiot-provincial.e-monsite.com/medias/images/danger-1-015.jpg?fx=r_600_802

Danger 1 015

Le grand public de la région d'Andrézieux-Bouthéon attend vivement la vraie concertation promise par le SYDEMER. Les élus du SYDEMER s'y sont engagés. Tiendront-ils parole ?

On demande au SYDEMER de ne pas attendre la fin d'année 2015 pour nous informer sur le choix du ou des sites retenu-s !

Citoyennes, Citoyens, restons solidaires. Unissons-nous ! Mobilisons-nous en masse CONTRE l'Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon : Défendons nos zones rurales ! Défendons nos terres ! Défendons notre économie : Défendons nos centres touristiques ! Défendons nos libertés individuelles inscrites dans la Constitution, comme la liberté d'expression et le plus important, Défendons la République !

CHUT ! Une réunion est programmée prochainement par le Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire" - C.H.U.P.A - avec les responsables des associations environnementales locales et nationales pour déterminer une action commune. Invité d'honneur : GREENPEACE. Merci de lire attentivement le site du Collectif C.H.U.P.A : http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/

Merci de signer notre pétition papier ou version internet : http://www.mesopinions.com/petition/politique/halte-usine-poubelles-za-vers-andrezieux/15574

Marc-Claude de PORTEBANE

Le journal "L'ESSOR" en 2014. Le Sydemer en a bien conscience : il doit marcher sur des œufs, le dossier pouvant s’avérer explosif !!!

Déchets : ce qui attend 600 000 Ligériens

Img 1430

A part le mirage A 45, qui dit mieux dans la Loire en termes d’impact sur les finances publiques ? Et encore, ce projet-là ne fait lui aucun doute sur sa nécessité, ni sur son financement par le contribuable.

Ni même sur son aboutissement. Car en 2026, après des décennies de fonctionnement, le site de Roche-la-Molière, dit Borde Matin, propriété de Sita (groupe Suez), ne sera plus autorisé à enfouir les déchets ménagers résiduels de 600 000 Ligériens.
Via des contrats intercommunaux séparés, 80 % de la population du département s’y débarrasse actuellement de 210 000 t d’ordures annuelles non recyclables. Il y a là les habitants de Saint-Etienne Métropole, de Loire Forez mais aussi du Pays de Saint-Bonnet-le-Château, de Feurs-en-Forez, du Pays d’Astrée, des Collines du matin, du Pilat rhodanien, du Pays de Saint-Galmier et du Simoly (syndicat intercommunautaire des Monts du Lyonnais).
Neuf intercommunalités qui travaillent depuis 2008 sur l’après « Borde matin » à travers le Sydemer. Municipales obligent, sa gouvernance a changé. Eric Berlivet, maire UDI de Roche-La-Molière a notamment remplacé à la présidence Philippe Robert, ex adjoint de l’ancienne mairie socialiste saint-chamonaise. Pas question pour lui de mettre en cause une répartition des délégués entre intercommunalités défavorable au poids démographique de Saint-Etienne Métropole. Pas plus que le travail effectué jusque-là.
Il faut dire que la tâche restante n’a rien d’une sinécure même si le choix du nouvel équipement est, lui, arrêté depuis juillet 2012 (lire ci contre). Tablant sur 235 000 t de déchets en 2026, estimation prenant en compte  une « légère progression démographique » et « les objectifs du Grenelle », l’ensemble coûtera autour de 250 M€ en investissement. Quant au coût de fonctionnement, il pourrait être de 30 à 40 % supérieur à celui actuel selon les intercommunalités. Bien sûr, cela se ressentira fortement sur les taxes. « Rappelons que la taxe actuelle sur cette gestion à Saint-Etienne Métropole est parmi les moins chers de France », remarque Eric Berlivet. Et Alain Marquet, 2e vice-président, du Pays de Saint-Bonnet-le-Château, seul « survivant » du précédent exécutif d’ajouter que « plus les gens respecteront les consignes de tri moins ils auront à payer. Dans ce domaine il y a encore des efforts à faire.»
Reste que « le Sydemer a 2 ans pour trouver un site », rappelle son président. Peut-être deux en réalité puisque le projet prévoit deux étapes pouvant être regroupés ou non. En tout cas, à placer hors des zones naturelles et agricoles préservées : 15 ha d’usine de prétraitement et 20 à 35 ha de zone de stockage. L’implantation de l’usine décidera de la seconde. Cet automne 2014 verra l’identification d’une dizaine de sites avant, courant 2015, d’en retenir trois. « Dans l’idéal, l’usine sera opérationnelle d’ici 10 ans. La fin du mandat actuel devrait voir l’appel d’offres lancé. » Bien sûr, comme pour une autoroute et malgré 70 emplois (directs ou par délégation au privé, à déterminer), tout le monde en aura besoin sans le vouloir chez soit. « En Allemagne, on trouve des usines de traitement en centre-ville, constate Eric Berlivet, nous, nous visons une zone d’activités. Il y aura des concertations, tout le monde pourra échanger et donner une meilleure solution s’il y a en une autre qu’arrêter de consommer…» Le Sydemer en a bien conscience : il doit marcher sur des œufs, le dossier pouvant s’avérer explosif même s’« il n’y aura pas de brûlage, rappelle A. Marquet. Mais la peur de l’inconnu fait que… »
Certes, le Sydemer assure « ne rien n’exclure » quant à son choix futur. Cependant, ces implantations ne pourront être loin d’une desserte routière efficace. Ni même à trop grande distance du principal fournisseur en déchets : Saint-Etienne Métropole. C’est donc sur son territoire ou en sud Forez que l’implantation est la plus probable.

Xavier Alix

Le projet de remplacement

Vice-président du Sydemer, Alain Marquet avertit que « des ajustements sont possibles, le choix pris reste adaptable aux fréquentes évolutions technologiques et de normes. » En juillet 2012, le Sydemer a fait le choix d’un équipement (que nous avions détaillé dans notre édition du 20 juillet 2012) valorisant au maximum les déchets ménagers résiduels avec la création d’une usine de 15 ha coûtant autour de 100 M€ chargée du prétraitement mécano biologique débouchant sur une méthanisation et la préparation de combustibles solides de récupération (« étapes 1 et 2 »). Usine couplée avec l’implantation pour environ 150 M€ d’une installation de stockage de 20 à 35 ha, dit « étape 3 » afin d’enfouir la part résiduelle.

Source : http://lessor.fr/d-chets-ce-qui-attend-600-000-lig-riens-7452.html

Les espèces protégées continueront-elles à être massacrées vers la ZAIN Opéra d'Andrézieux/La Fouillouse ?

Lien de la pétition : http://www.mesopinions.com/petition/politique/halte-usine-poubelles-za-vers-andrezieux/15574

La préfecture de la Loire a laissé faire "en douce" le chimiste SNF massacrer 20 ha de chênaie qui abritaient des espèces protégées vers la ZAIN OPERA INTERNATIONAL des communes Andrézieux/La Fouillouse puis, a pris un arrêté préfectoral visant SNF à financer, une fois le massacre commis, des mesures compensatoires !!!!

Milan noirSaisisons l'assemblée nationale pour faire toute la lumière sur ce massacre des espèces protégées !

Quelles garanties aurons-nous du SYDEMER qui veut construire son "Usine à poubelles" intitulé "pôle de valorisation des déchets" pour que les espèces protégées ne soient plus massacrées comme elles l'ont été dernièrement par le géant chimiste SNF à proximité immédiate de la ZAIN OPERA PARC INTERNATIONAL de La Fouillouse.... une des 3 zones retenues par le SYDEMER qui veut construire son "Usine à Poubelles" dans cette zone qui appartient au Syndicat Mixte Zain Loire-Sud et ce, au sud de la Plaine du Forez, au nord de l'agglomération stéphanoise et à proximité d'axes de communication majeurs comme l'A72 et la RN82 ?  

La Zone OPERA PARC INTERNATIONAL, La Fouillouse/Andrézieux retenue par le SYDEMER

Syd 4 001

La Zone L'Orme à Andrézieux-Bouthéon retenue par le SYDEMER

Syd 2 001 bis

À l'attention : de M. le président de la République, M. le préfet de Région Auvergne/Rhône-Alpes et M/ le préfet de La Loire

Une usine de TMB méthanisation doit s'installer au cœur de nos habitations dans deux zones d'activités vers Andrézieux-Bouthéon (dont une assez délabrée et délaissée au vandalisme comme celle de la ZAIN OPERA PARC INTERNATIONAL et l'autre, celle de l'ORME) avec un projet très reluisant dit "Site de valorisation des déchets" et porté à bout-de-bras par le SYDEMER (Syndicat mixte pour le traitement des Déchets Ménagers et Résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais) de Saint-Etienne représentant neuf collectivités du sud de la Loire, soit 204 communes pour 600 000 habitants.

Ensemble arrêtons ce projet immonde ! Réagissons : stoppons sa construction !

Le Collectif "Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire" qui regroupe des riverains et des opposants à ce type de valorisation de ces déchets d'Andrézieux-Bouthéon, de La Fouillouse, de Bonnet-les-Oules, de Saint-Galmier, de Veauche mais aussi de la région de Saint-Etienne entend par cette pétition s'opposer à ce type de projet qui portera atteinte à la qualité de vie et à l'environnement de la région d'Andrézieux-Bouthéon et de sa région.

On aurait aimé être informes, mais aucunes délibérations dans les conseils municipaux : on nous cache la vérité avec l'argent de nos impôts !

Le 21/08/2015, le blog militant "L'Idiot provincial" nous apprenait que plus de 245 000 T de déchets seraient valorisés sur trois sites, dont deux situés en rase campagne près d'Andrézieux-Bouthéon où la nature et la faune ont déjà été saccagés par SNF qui a détruit 20 ha de chênaie fourmillant d'espèces protégées au sud de son site de La Fouillouse, à l'est de la D 100 conduisant à Saint-Galmier depuis l'A 72, où pas moins de 43 espèces animales protégées avaient été recensées dans ces 20 ha. neuf de chauves souris, deux d'amphibiens, cinq de reptiles et 27 d'oiseaux dont des pics mar ou encore un couple de Milans noirs.

Stop aux invasions de mouches !

Les installations TMB sont régulièrement matraquées par la Cour des comptes ou la chambre régionale des comptes qui a déjà passé en revue les dysfonctionnements de l'usine de méthanisation Garosud (Hérault). Les résultats sont déplorables ! Au menu : odeurs, mise au point retardée, argent public dilapidé : un casse-tête, pour l’Agglo, son exploitant, les riverains... ainsi qu’une très mauvaise affaire pour les finances publiques. D’emblée, les magistrats financiers s’interrogaient : "Il n’était peut-être pas opportun de construire l’équipement dans une zone urbaine, proches d’habitations et d’entreprises."  

L'usine de Méthanisation du projet du SYDEMER : il s’agit d’une "technique" permettant de transformer la matière fermentescible en gaz et en compost, en faisant pourrir par fermentation les restes d’aliments pendant trois semaines à une température de 55°C, dans d’immenses cuves de plus de 20 mètres de haut et 15 mètres de large, appelées des « digesteurs ». Ces usines sont présentées par leurs promoteurs comme la solution d’avenir au traitement des déchets, en tant qu’alternatives à la mise en décharge et à l’incinération, produisant en plus du gaz et du compost, à partir de nos poubelles de tous les jours.

Mais lorsque l’on regarde les usines existantes, les rapports officiels, les études techniques, les travaux réalisés par les associations, les avis du monde de l’agriculture, et le vécu des riverains, la réalité est bien différente !

A Saint-Barthélémy-d'Anjou, Le "réseau sentinelle" qui surveille le fonctionnement de l’usine a enregistré des mauvaises odeurs qui ont été perçues dans le voisinage de l’usine, 23 jours sur 31. (…) Et ces odeurs pénètrent à l’intérieur des maisons y compris lorsque les fenêtres sont fermées !

Cerise sur le gâteau : « Les analyses de l’air effectuées aux abords de l’usine ont permis de détecter la présence de champignons, de moisissures et de bactéries aux noms très compliqués et dont on ne sait pas quels peuvent être les effets sur la santé humaine dans la durée. » Source : (St Barthélémy d’Anjou infoplus).

Nous, citoyennes et citoyens rassemblé-es autour du "Collectif Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire", en partenariat amical et in solidum avec les associations locales comme "La Fouillouse protégée" ou l'association "Accueil Cadre de Vie" de Saint-Bonnet-les-Oules, nous demandons l'arrêt immédiat de l'étude du projet du SYDEMER qui viendra perturber notre patrimoine historique, nos traditions, notre histoire, notre environnement et notre faune !

QUE L'ON CESSE DE NOUS MENTIR !

Collectif Halte Usine Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon -Loire
ZI Sud - Avenue Benoit Fourneyron
42 160 Andrézieux-Bouthéon