Créer un site internet

Valence

1° Victoire Collectif CHUPA CONTRE projet Usine à poubelles l'Orme-les-Sources Andrézieux-Bouthéon

Victoire provisoire du collectif CHUPA

opposé au projet d'Usine à poubelles vers le site

de l'Orme/les Sources à Andrézieux-Bouthéon :

le SYDEMER de Saint-Etienne devra choisir

d'abord la filière de traitement de ses déchets !

Aa121

Après la mobilisation et la vigilance des miltitant-es du collectif "Halte Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" contre le projet d'Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon, les membres du conseil consultatif réunis le 22/01/2016, au SYDEMER, dans les locaux de Saint-Etienne Métropole à Saint-Etienne, ont largement désavoués le comité syndical au moyen du formulaire que cette structure leur demandait d'envoyer avant le 19/02/2016, et ce, au regard des éléments techniques exposés.

Les résultats du vote des 18 structures invitées composant cet antique conseil consultatif (créé officiellement lors de sa 1ère réunion le 15/09/2010) sont un véritable camouflet pour le SYDEMER :

- 12 retours du formulaire

- 6 refus de prendre position faute du.... SYDEMER d'avoir choisi la bonne filière au préalable

- 3 voix pour le site de l'Orme/les Sources à Andrézieux-Bouthéon

- 2 voix pour le site de Borde Matin à Roche-la-Molière

- 1 voix pour la ZAIN Opéra Parc à Andrézieux-Bouthéon/La Fouillouse.

Il n'y a que le collectif CHUPA qui a participé massivement à faire "échouer" ce choix de site vers Andrézieux-Bouthéon - comme n'importe autre collectif national - en préconisant les contacts téléphoniques, courriers, mails, prises de RDV avec les élu-es, les associations, les collectivités territoriales ou ministres au dépens des actions bruyantes de masse ou de désordre public dans les rues.

Depuis plus d'un an le collectif CHUPA a été le SEUL à se "battre" sur tous les fronts afin d'avertir les populations locales de la Loire contre les dangers du TBM/Mécanisation (Tri mécano-biologique) et de son infâme compost que personne ne veut sur nos terres ancestrales.

Hormis les élus de l'opposition de la liste de Jean-Marc PANGAUD à Andrézieux-Bouthéon et l'association de défense de l'environnement "Accueil qualité de vie" de Saint-Bonnet-les-Oules qui ne soutient que notre pétition, le collectif CHUPA a mené en solitaire la lutte contre ce projet de TMB qui va à l'encontre de la loi de transition énergétique.

Comme cela avait été annoncé dans le long article du journal "Le Progrès" (14/09/2015), le collectif CHUPA (et ce dans le cadre d'une philosophie maoïste et Républicaine), a confirmé ses actions de masse, en participant à une immense campagne de mobilisation des populations du Forez via tractages sur les marchés, chez les commerçants, dans les usines, dans les rues ... sans aucune concession.

Les populations du Forez mais aussi d'autres territoires ont ainsi réservé un excellent accueil au collectif CHUPA en signant massivement la pétition (version papier). Des réunions en "petit comité" ont été organisées pour diffuser la Vérité sur les aléas du tri-mécano biologique. Des élu-es n'ont pas hésité à mettre à la disposition du collectif, locaux, documents administratifs, cartographies, photocopieuses, etc...

Depuis l'article du journal "Le Progrès" de septembre 2015, le collectif CHUPA a du faire face à un véritable "tir de barrage" des porteurs de ce projet d'Usine à poubelles mais aussi d'autres associations environnementales PUMA (Pour l'Usine à poubelles Mais chez les Autres).

Certains appels pour des RDV avec des élu-es des collectivités territoriales ont été directement transférés au SYDEMER qui n'a jamais donné au Collectif la moindre information, hormis le mépris et les délibérations publiques (demandées sur place ou par mail au SYDEMER).

Le ton était également donné dans une réunion publique, comme celle du SYMOLY, où un membre du bureau du SYDEMER appelait publiquement ces collègues élu-es à ne pas prendre en mairie la pétition "papier", conseillant d'ailleurs directement de la mettre à la poubelle.

Bonjour le presque-appel au lynchage !!!!

Les multiples demandes de RDV avec le maire de Saint-Etienne, Gaël PERDRIAU, ont été constamment refusées et ce, nonobstant l'accord de principe qui avait été accordé par Magali GRETTEAU, directeur de cabinet-adjoint, lors de la réunion de Saint-Etienne Métropole à Saint-Paul-en-Jarez.

La démocratie a été bafouée et foulée aux pieds alors que le Collectif CHUPA avait toutes les recommandations de la ministre de l'Environnement, Ségolène ROYAL. Même les zadistes de Bordères-sur-l'Echez, (Région de Pau, opposés à un projet d'Usine à poubelles), n'ont jamais obtenu la moindre réponse du ministère de l'environnement !

La pétition du collectif a été interdite en mairie de Saint-Bonnet-les-Oules, la commune qui devrait faire face au futur projet d'Usine à poubelles si le site de l'Orme/les Sources à Andrézieux-Bouthéon était un jour retenu ! Ce qui risque de bien être le cas !

Le collectif CHUPA ne s'en ait tenu pourtant qu'aux recommandations de l'ADEME et de FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT en proposant un compostage individuel afin de produire un compost de qualité ainsi que la redevance incitative pour réduire les déchets à traiter et permettre des économies pour les citoyens responsables !

La lutte contre ce projet d'Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon continuera massivement pendant encore pendant de nombreuses années et le TMB/Méthanisation sera dénoncé à Saint-Etienne mais aussi à Pau, à Valence, à Fos-sur-Mer, partout en France et partout en Europe !

Le collectif CHUPA est reconnu au niveau national, que ce soit auprès de l'ARIVEM-Méthanisation, Zéro Waste, la Frapna, et tant d'autres collectifs en matière environnementale.

Nouvelles du Front : tractages marché de noël La Fouillouse, RDV maire d'Andrézieux-Bouthéon

Tractages et plus de 20 signatures ont été récoltées 

au marché de noël de La Fouillouse le week-end dernier :

Schalk 038

Les visiteurs du marché de noël de La Fouillouse nous ont apporté leur soutien à notre combat contre l'implantation d'une future Usine à poubelles vers La Fouillouse/Andrézieux-Bouthéon en signant notre pétition et en lisant attentivement nos tracts. Plus de 20 signatures ont été récoltées pour notre pétition.

Pet la fouillouse 001

Le 21/12/2015, nous avions RDV avec Jean-Claude SCHALK, le maire d'Andrézieux-Bouthéon, en mairie.

Nous avons fait, en bonne intelligence, un large tour d'horizon sur les dangers de cette Usine à poubelles TMB/Méthanisation vers Andrézieux-Bouthéon et de la très mauvaise qualité des composts issus de ces usines en France à l'image de ce qui se passe vers Valence avec le SYTRAD.

Nous avons appris qu'aucune entreprise de la région d'Andrézieux-Bouthéon n'était preneur du biogaz et encore moins du CSR.

Le maire d'Andrézieux-Bouthéon a également pris connaissance de la lettre que nous avons reçu de Ségolène Royal, la ministre de l'Environnement.

On ne lâchera rien !

 

Cette si mystérieuse "Panne mécanique" au CVO de Saint-Barthélemy-de-Vals qui rend le SYTRAD de Valence muet comme une carpe !

Le SYTRAD de PORTE-LES-VALENCE botte

en "touche" concernant la "panne mécanique" :

un Collectif de riverains est en voie de constitution

pour connaître la VRAIE vérité sur son fonctionnement.

image: http://l-idiot-provincial.e-monsite.com/medias/images/sytrad-bis-026.jpg?fx=r_700_531

Sytrad bis 026

Le 08/12/2015 le Collectif C.H.U.P.A a participé à la réunion avec les riverains sur le site CVO d'Etoile-sur-Rhône.

Au menu : l'ERS (L'Evaluation des Risques Sanitaires) réalisée par l'Apave les 12, 13, 14 janvier 2015

Le centre de Valorisation Organique des déchets ménagers résiduels, situé à Saint-Barthélemy-de-Vals d'une capacité annuelle de 40 000 T sépare les divers déchets contenus dans la poubelle d'ordures ménagères résiduelles et isolent les déchets fermentescibles pour produire du compost "normé" sur site, ainsi que les métaux recycables et les combustibles en vue d'une valorisation matière et énergétique dans des unités spécialisées.

L’exploitation du site suite aux travaux d’optimisation a démarré le 8 juillet 2013.

Le 21 août 2013 un incendie en a détruit une partie du système de traitement de l’air.

Les travaux de réparation ont été entamés le 2 mars 2015. La première phase des travaux de réparation a débuté le 2 mars 2015 : suite au déblaiement des gravats et débris de l’incendie des fissures ont été constatées sur les murs du local laveur. Ces fissures ont impliqué une phase d’expertise débutée en juillet et toujours en cours pour vérifier si le génie civil devait être renforcé.

Dans un mail que nous avons reçu aujourd'hui, (et faisant suite à notre participation à la réunion des riverains sur le site CVO d'Etoile-sur-Rhône le 08/12/2015), le SYTRAD nous confirme de façon très laconique que "l’usine est à l’arrêt suite à une panne mécanique", sans plus de précisions.

Un peu simplet comme réponse, non ?

A suivre


En savoir plus sur http://l-idiot-provincial.e-monsite.com/blog/la-semaine-de-l-idiot-provincial/cette-si-mysterieuse-panne-mecanique-au-cvo-de-st-barthelemy-de-vals-qui-rend-le-sytrad-de-valence-muet-comme-une-carpe.html#QPDqFrWkxI7UQCfi.99

Projet Usines à poubelles SYTRAD Valence ou SYDEMER Saint-Etienne : Ces réponses type des ministères qui tuent la démocratie !

Déni de démocratie en direct vers Andrézieux-Bouthéon :

La lettre "type" que nous avons reçu

du ministère de l'Ecologie est presque

la copie conformiste reçue par les opposants

de l'Usine à poubelles au sud de Valence !

Ministere env rep 001Le préfet de la Loire peu pressé de nous accorder un entretien après la réponse de Guillaume CHOISY, le chef de cabinet de Ségolène ROYAL qui a pris connaissance des préoccupations de notre Collectif opposé au projet d'Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon en nous écrivant le 18/11/2015.

Nous sommes toujours aussi mobilisés sur le terrain des opérations vers Andrézieux-Bouthéon et nous faisons face aux nombreuses embûches pour ne pas parler des entraves directes ou indirectes à la démocratie et à la simple information des habitants concernant ce projet d'Usine à poubelles TMB/Méthanisation porté par les élu-es du SYDEMER de Saint-Etienne :

- Comme par hasard, Le Progrès de la Loire (Andrézieux-Bouthéon) a "égaré" ou déclaré "arrivé un peu en retard" nos mails annonçant notre conférence sur le TMB/Méthanisation lors d'un repas collectif que nous devions organiser à la Petite Auberge de Saint-Bonnet-les-Oules le 20/11/2015 à 19h !!!

- Le maire de La Fouillouse, Yves PARTRAT, n'a toujours pas donné réponse à notre mail....en date du 05/08/2015.

- Le maire d'Andrézieux-Bouthéon, Jean-Claude SCHALK (qui se dit agacé par notre pétition en conseil municipal), n'a toujours pas "donné signe de vie" à notre mail du 14/08/2015.

- Nos tracts donnés en main propre aux DGS (Directeur général des services) - dont certains font preuve d'arrogance - des conseils communautaires composant le SYDEMER ne sont pas tous remis aux élus des petites communes.

- Les RDV avec certains maires sont renvoyés vers le SYDEMER par les secrétariats de mairie (Sainte-Foy l'Argentière, Saint-Médard, Bourg Argental...). Idem pour les appels aux standards des conseils communautaires qui, lorsqu'ils entendent parler de nous, "bottent en touche" et nous renvoient vers le SYDEMER... qui est souvent aux abonnés absents.

- Des mairies refusent ouvertement notre pétition version papier pour ne pas informer correctement leurs concitoyens.

- Les élu-es du SYDEMER ne répondent pas au téléphone, d'autres membres du bureau "filent" fissa lorsqu'ils nous aperçoivent quand nous participons jusqu'à la fin tardive des délibérations des conseils communautaires, etc....

- Certaines associations environnementales locales font "la carpe" et se contredisent....

Nous ne devons compter que sur nos propres forces.

SEULE NOTRE MOBILISATION sur le terrain via nos tractages et le dépôt de notre pétition papier sur le territoire des 204 communes du SYDEMER informe correctement les populations concernées par ce projet d'usine TMB/Méthanisation vers Andrézieux-Bouthéon parce que le SYDEMER ne communique absolument pas sur notamment le choix de son/ses site-s.

Dans notre besace, et le maire d'Andrézieux-Bouthéon le sait parfaitement, nous avons notre projet de ZAD qui sera finalisé début 2016.

Nous attendons donc de pied ferme le choix du site tout en mobilisant nos sympathisants.

Un groupe de soutien de notre collectif C.H.U.P.A est en voie de constitution. Des cellules autonomes d'action seront mises en place dans chaque territoire de chaque conseil communautaire.

Nous continuons d'appliquer la stratégie de SUN TZU, en terme de stratégie, car 'l'invincibilité se trouve aussi dans la défense". Les experts de la défense doivent s'enfoncer jusque dans les entrailles de la terre. Ceux qui sont zélés dans l'art de la guerre cultivent le Tao et préservent les régulations : ils sont capables de formuler des politiques de victoire !

En 2006, nos camarades du collectif "Livronais pour la survie de Livron" basé maintenant à Livron-sur-Drôme menaient le même combat que nous contre le SYTRAD de Portes-les-Valence ( le SYDEMER local).

Alice 095Josette GOUBLE, la présidente du collectif livronnais à la lecture de nos tracts ( 25/11/2015)

Ainsi, le 20/02/2006, notre camarade présidente de ce Collectif, Josette GOUBLE, se fendait d'un courrier à Georges BLACHE, le président du SYTRAD en lui demandant un droit de consultation du CCAP (cahier des clauses administratives particulières), de l'acte d'engagement du SYTRAD avec la société VALORGA pour la conception-réalisation de 3 centres de tri.

Le collectif "Livronais pour la survie de Livron" est passé par toutes les cases de la rétention de l'information aux populations en saisissant plusieurs fois la CADA (Commission d'accès aux documents administratifs) comme en témoigne ce courrier en date du 13/10/2006 émanant de la présidente Josette GOUBLE qui attirait l'attention de cette commission sur les difficultés qu'elle rencontrait - déjà - dans le cadre de l'application de la loi du 17/07/1978 relative à la liberté d'accès aux documents administratifs.

Sytrad 2 001Et ce nonobstant les lettres "type" de bienveillance reçues de la présidence de la République de l'époque, de Sarko alors ministre de l'Intérieur où son chef du bureau des cabinets l'assurait "signaler" au préfet de la Drôme pour un "examen attentif et approprié" de ses dossiers, sans compter le courrier du 1er ministre Dominique de Villepin informé du "peu de considération du maire de l'Etoile-sur-Rhône vis-àvis de ses concitoyens".

BILAN : que ce soit à Valence, à Saint-Etienne, à Bagnolet, à Saint-Barthélémy d'Anjou, à Fos-sur-Mer, etc... les élu-es des projets d'usines TMB/Méthanisation ont "peur" des réactions populaires.

Nous sommes capables de faire défiler dans les rues d'Andrézieux-Bouthéon plus de 300 personnes. Les volontaires affluent pour que nous passions rapidement en mode "action".

Mais l'information des habitants prime. Il nous reste encore de vastes pans du territoire du SYDEMER a prospecter. Les 600 000 habitants du Forez-Sud doivent connaître notre lutte. Notre pétition doit dépasser les 10 000 signatures. Une première en France, en matière de contestation de ces usines TMB/Méthanisation puisque la plupart des signatures collectées par les autres collectifs ne dépassent pas les 1 000, alors que nous, nous capitalisons à ce jour, plus de 7 590 signatures (pétition internet + papier).

SEULES notre détermination et notre cohésion auront raison des choix opportunistes qui gangrenent notre démocratie locale déjà assez malmenée depuis les attentats terroristes de Paris du 13 novembre 2015 qui ont "gelé" pendant un certain temps notre riposte, eu égard au respect dû aux simples citoyens décédés et à l'affaiblissement de la République qu'il convient de renforcer.

Etat d'urgence ou non, nous devons renforcer la démocratie locale et l'information due aux populations !

Marc-Claude de PORTEBANE

 

Projet d'Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon : les PRECONISATIONS du Collectif C.H.U.P.A

VOICI CE QUE NOUS PRECONISONS :

NON A UNE USINE A POUBELLES

VERS ANDREZIEUX-BOUTHEON !

Agissons tant qu’il en est encore temps : les élus doivent entendre la population !

Exigeons la concertation promise par le SYDEMER sur le/les site-s d’implantation !

NOUS, HABITANTS ET SALARIES

DU SECTEUR D’ANDREZIEUX, REFUSONS :

 

  • LES ODEURS INSOUTENABLES constatées dans toute la France dans les unités de tri-compostage d’ordures ménagères.
  • LE RISQUE D'ACCIDENT GRAVE TYPE AZF, la maîtrise du biogaz étant imparfaite dans les méthaniseurs à déchets.
  • LA DEGRADATION DE NOS CONDITIONS DE VIE, DE TRAVAIL, DE COMMERCE, autour des usines à poubelles.
  • LA PERTE DE VALEUR DE NOS BIENS, appartements, maisons, commerces, locaux d'entreprise.

 

CE PROJET EST DEJA PERIME comme en témoignent les échecs des territoires ayant choisi ce système (cf. le SYTRAD à Valence) :

  • Compost de mauvaise qualité refusé par les agriculteurs
  • Explosion des coûts pour le contribuable
  • Déresponsabilisation du citoyen qui n’est plus incité à trier

Farc ep 040

 

NOUS PROPOSONS :

  • Le compostage individuel et collectif de la fraction fermentescible des OM comme préconisé par l’ADEME et France Nature Environnement pour produire un compost de qualité
  • La redevance incitative pour réduire les quantités de déchets à traiter et permettre des économies pour les citoyens responsables

 

DEJA PLUS DE 7 000 SIGNATURES POUR NOTRE PETITION

(Internet + Version papier chez vos artisans/commerçants)

TOUS ENSEMBLE CONTRE LE PROJET

DE TRI-COMPOSTAGE / METHANISATION !

REJOIGNEZ Le COLLECTIF

« HALTE A L’USINE A POUBELLES VERS ANDREZIEUX-BOUTHEON »

ZI – Avenue Fourneyron 42160 Andrézieux-Bouthéon

Mail : collectifhalte-usinepoubellesydemer@laposte.net

SITE : http://collectifhalteusinepoubellesandrezieuxboutheon.e-monsite.com/

Le Collectif C.H.U.P.A opposé au projet d'Usine à poubelles a invité la gestion des poubelles de la Loire aux "1 000 rencontres" du PCF 42 !

Le Collectif C.H.U.P.A a proposé hier soir aux camarades du PCF 42

d'intégrer une section "Gestion des déchets/Environnement/Loire"

dans le cadre de l'opération "1 000 rencontres" prévue pour

les élections régionales région Auvergne - Rhône-Alpes !

Pcf 42 002Hier soir, Marc-Claude de PORTEBANE, le porte-parole du collectif C.H.U.P.A a défendu, au siège du PCF de la Loire, rue Robespierre à Saint-Etienne, l'idée de création d'une commission "Environnement" au sein du PCF/FRONT DE GAUCHE axée sur la gestion de nos poubelles dans la Loire et plus particulièrement sur la thématique qui concerne le projet d'Usine à poubelles vers Andrézieux-Bouthéon que veut mettre en place le SYDEMER de Saint-Etienne avec le soutien des "écologistes" d'Europe Ecologie Les Verts, (dont Raphaël BROUALLIER-CHAVASSIEUX, le 4° adjoint EELV au maire de Firminy et membre titulaire du SYDEMER), et qui n'en sont pas à une contradiction près, comme on peut le relever sur les réseaux sociaux.

Cette proposition de création d'une commission "Environnement/Déchets-Loire" qui rentrerait dans le cadre de l'opération des "1 000 Rencontres" pilotée par la sénatrice communiste de la Loire, Cécile CUKIERMAN, a reçu un bon accueil parmi les camarades présents, que ce soit au niveau des JC 42 (Jeunes Communistes) ou des simples camarades-militants de Saint-Etienne et de ses environs.

Pcf 42 005La démarche des "1 000 Rencontres" se veut d'un genre nouveau quand 50 % des électeurs s'abstiennent, c'est que la crise démocratique s'installe durablement. Or, ici aussi, il faut prendre cette logique à contre-pied : la liste PCF/FRONT de GAUCHE Auvergne-Rhône-Alpes que conduira la sénatrice de la Loire s'appuiera sur ces "1 000 rencontres". Elle est concrétisée en ce mois de septembre en tendant à l'égalité de candidat-es engagé-es dans le mouvement syndical ou associatif, pour que tous ces citoyens acteurs des luttes qui traversent nos territoires puissent contribuer à la désignation de celui ou celle qui portera la liste en question. La démocratie en acte, voilà l'ambition du groupe.

EXIGEONS LA CONCERTATION PROMISE

PAR LES ELU-ES DU SYDEMER SUR LE

CHOIX DU/DES DITE-S D'IMPLANTATION

DE LA FUTURE USINE A POUBELLES/LOIRE !

Une fois élue, Cécile CUKIERMAN, la chef de file des communistes propose de :

- créer une conférence annuelle des territoires pour impulser les coopérations avec les élus locaux et les forces vives : syndicats, associations.... qui seront des pôles de résistance aux métropoles et des outils pour une coopération européenne et internationale.

- créer des instances régionales de participation citoyenne : ateliers citoyens ou conférences de citoyens tirés au sort, sur des projets ou des politiques régionales : obligation sera faite aux élu-es de débattre et de prendre en compte les recommandations citoyennes en séancé plénière et de les associer à leur mise en oeuvre.

Le collectif "Halte Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" (C.H.U.P.A) a fait connaître publiquement - via tracts et pétition papier - le projet d'Usine à Poubelles vers les 3 sites retenus par la SYDEMER de Saint-Etienne : Andrézieux-Bouthéon, La Fouillouse et Roche-la-Molière où le Tri Mécano-Biologique (TMB) de nos poubelles via la Méthanisation suscite depuis longtemps l'indignation des populations concernées, en France (Fos-sur-Mer, Angers, Valence, Montpellier, Romaiville...) mais aussi en Europe (Allemagne...).

Frappe Eclair de Nuit n°5 : Le Collectif CHUPA annoncera ce week-end à Roybon son projet de ZAD vers Andrézieux-Bouthéon avec EELV !

Le Collectif Halte Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon

annoncera publiquement ce week-end à Roybon (Isère)

lors du rassemblement Citoyen - Ecologique - Solidaire

organisé par EELV Auvergne-Rhône-Alpes

son projet de création d'une ZAD vers Andrézieux !

Comment nous rejoindre :

Aujourd'hui : covoiturages à partir de Saint-Etienne, Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand, Valence, Roanne, Moulins, Le Puy-en-Velay, Montbrison.... pour rejoindre nos camarades venus de toute la France

Lieu : Domaine de la Brunerie - Tremplin Sport Formation 180, boulevard de Charavines 38500 Voiron

Ateliers : comment appliquer la doctrine de SUN TZU et l'expérience révolutionnaire de Mao tsé-Toung en terme de communication et d'actions sur le terrain

Demain à partir de 09h 30 :

Journée de débats et de construction du Rassemblement 2015 pour Auvergne Rhône-Alpes

Une navette fera l’aller retour depuis la gare de Voiron toute la journée.

Ouvert à tous !


Au programme :

► 9h30 – 10h : accueil, café et retrouvailles

► 10h -10h 45 : « Le Rassemblement citoyen, écologique et solidaire », entrons en campagne !

Avec
Jean-Charles Kohlhaas tête de liste du Rassemblement
Corinne Morel Darleux, porte parole du Rassemblement
et l’équipe d’animation régionale de la campagne

► 10h45 – 13h : Gouvernance de campagne : « Quel rôle pour l’Assemblée Représentative du Rassemblement ? »

Le Rassemblement détonne. Ethique, transparence, gouvernance partagée, autant de propositions que nous voulons voir s’appliquer en Auvergne / Rhône-Alpes et qui seront appliquées pendant cette campagne.

L’Assemblée Représentative du Rassemblement va voir le jour à la fin du mois, tous les signataires sont invités à formaliser ensemble le rôle de cette assemblée.

Méthode d’animation : le débat en étoile

► 13h – 14h30 : Déjeuner sur le site (gratuit pour les participants)

► 14h30 – 16h30 : Parlons projet

De mi-septembre à mi-octobre, le Rassemblement va mettre en débat son projet. Après un travail collaboratif tout l’été, près de 110 propositions sont prêtes à passer l’épreuve du débat citoyen.


Pour commencer le débat et découvrir des techniques d’animation :

Ateliers :

– Mobilité / méthode du débat mouvant
– Gouvernance / méthode des petits papiers
– Economie circulaire / méthode de l’arpentage
– Aménagement du territoire / technique d’Elias

► 16h30 – 17h : En avant !
En compagnie des soutiens du Rassemblement : Eric Piolle, Elisa Martin, Philippe Meirieu