Créer un site internet

FNSEA

Epandage compost Usine à poubelles St-Barthelémy-de-Vals : le harcèlement des agriculteurs a mené au désastre !

Le coup de poignard dans le dos des élus par la FNSEA26 !

Les agriculteurs n'ont cessé de faire des pressions

sur la commune de Saint-Bathélemy-de-Vals

pour épandre leur compost qui révolte les habitants !

Roseraie 25Le tourisme équestre dans la région de Saint-Galmier sera-t-il durablement impacté par

l'épandage du compost issu de la future "Usine à poubelles" vers Andrézieux-Bouthéon

et aux odeurs insoutenables comme à Saint-Barthelémy-de-Vals dans la Drôme ?

Après les débats ayant eu lieu au conseil municipal en date du 02/03/2015, vu les demandes répétées des agriculteurs de la commune et au vu des améliorations apportées sur la production du compost issu du CVO (centre de valorisation organique des déchets ménagers) de Saint-Barthélémy-de-Vals, en particulier quant à la diminution des problèmes olfactifs, le conseil municipal et le maire - mis une nouvelle fois en confiance avant le désastre de cette fin d'année 2015 - avaient pris un arrêté municipal autorisant à nouveau l'épandage du compost issu de leur Usine à poubelles, quartier Combe Jacquet, dans les conditions suivantes :

- L'épandage du compost ne pouvait avoir lieu si le vent était supérieur à 40 km/heure.

- En cas de précipitations importantes.

- L'enfouissement de ce compost infâme devait intervenir dans les 24 h suivant son arrivée sur la parcelle concernée par l'épandage. L'identification de ces parcelles devant être communiquée aux services de la Mairie.

- Les camions transportant le compost devaient être obligatoirement bâchés afin d'éviter la propagation des odeurs insoutenables pour les riverains (Article 5).

- Le maire se réservait le droit d'établir l'interdiction d'épandage du compost issu de son "Usine à poubelles" en cas de problèmes olfactifs trop importants.

Le non-respect de ces dispositions a donc entraîné l'interdiction, 6 mois plus tard - via un nouveau arrêté municipal -, de l'épandage de ce compost dont personne ne veut plus sur tout le territoire de Saint-Barthelémy-de-Vals dans la Drôme.

Au jour d'aujourd'hui les plaintes ne cessent de pleuvoir à la mairie de Saint-Barthélémy-de-Vals où les habitants n'en peuvent plus des odeurs insoutenables de ce fameux "compost" - normé en plus - issu de nos poubelles porté à bout-de-bras par la chambre d'agriculture et des agriculteurs peu scrupuleux de l'Environnement et de la qualité de vie des citoyens qui en ont plus que marre des odeurs insoutenables lorsque les camions traversent leur village où le tourisme est mis en exergue.

Les habitants de la région d'Andrézieux-Bouthéon ne viendront pas dire qu'ils ne savaient pas quand le SYDEMER de Saint-Etienne voudra épandre du compost sur les terres ancestrales du Forez !!!!

Marols et Cie : Plus de 7 000 signatures pour notre pétition (papier + internet) : "Halte Usine à Poubelles vers Andrézieux-Bouthéon" !

Les signatures pleuvent pour notre pétition version papier :

"Halte à l'usine à poubelles sur deux ZA vers Andrézieux-Bouthéon"

qui réalise un carton dans les zones rurales

à 80 km autour d'Andrézieux-Bouthéon !

Lien de la pétition :

http://www.mesopinions.com/petition/politique/halte-usine-poubelles-za-vers-andrezieux/15574

St bon 033

En ce début d'octobre 2015, nous dépassons les 7 000 signatures pour notre pétition sur internet (2 137signatures) mais aussi disponible en version papier (4 402 signatures) dans plus de 220 commerces, associations, etc..

Notre Collectif C.H.U.P.A s'est fixé un objectif à minima de 50 000 signatures pour notre pétition qui reçoit le soutien de larges pans des populations rurales souvent tenues dans l'ignorance par leurs élu-es.

Notre Collectif et notre pétition sont également soutenus au niveau national par le regroupement "ARIVEM Méthanisation" qui centralise toutes les luttes nationales CONTRE le TMB/Méthanisation dont personne ne veut.

St bon 025

Très bon accueil pour notre pétition à Marols dans le Forez

St bon 030

.....Village d'artistes au coeur du village de caractère.....

St bon 028

N'oubliez pas de venir discuter le "bout de gras"

sur ce projet d'Usine à poubelles

le 22/10 au vernissage programmé par

Aurel MARGINEAN (Architecte & Artiste-peintre)

Notre Collectif indépendant dénonce le vote des élu-es PCF, Front de gauche, Les Verts EELV, de gauche et de droite qui ont voté pour l'implantation de cette future Usine à poubelles qui coûtera très cher aux contribuables (autour des 80 millions d'euros).

Notre Collectif indépendant de tous les partis politiques et des associations environnementales a prévu plusieurs actions de sensibilisation des populations locales autour de Roche-la-Molière pour dénoncer les hypocrisies locales visant à faire croire aux populations locales que ce projet d'Usine n'est que le projet du président et maire de la ville : Eric BERLIVET.

Mr BERLIVET (UDI) est aussi soutenu par des maires communistes, écologistes et de gauche dans ce projet d'Usine à poubelles.

Les 600 000 habitants des 204 communes concernées par ce projet d'Usine à poubelles doivent savoir que l'on nous refait le "coup de Sivens" où, dans le Tarn, ce sont les élu-es de gauche du Département qui sont à l'origine du projet de ce barrage immonde, soutenu également par les gros propriétaires fonciers comme ceux de la FNSEA, et de ses conséquences tragiques telles que la mort de notre camarade Rémi Fraisse.

Nous informerons donc les populations des alentours de Roche-la-Molière mais aussi du Sud-Forez des dangers encourus pour notre lutte par de potentielles récupérations politiques de ce projet d'Usine à poubelles voulu par les élu-es du SYDEMER de Saint-Etienne dont le comité syndical est composé de titulaires et de suppléants de TOUTES les tendances politiques.

Plusieurs réunions de quartier seront donc programmées dans les prochaines semaines autour de Roche-la-Molière. Des traducteurs en arabe ou en différents dialectes locaux seront là pour informer nos camarades qui ont du mal à comprendre le français.

K1 024

Appel au boycott : la FRAPNA 42 a refusé de soutenir notre pétition et notre Collectif.

La FRAPNA 42 peut-elle nous dire ce qu'elle pense du vote du 4 ° adjoint au maire de Firminy, Raphaël BROUAILLER-CHAVASSIEUX (élu Europe Ecologie Les Verts EELV), (qui a voté 100 % avec ses 29 collègues, (PCF, de gauche comme de droite), le 20 mars 2015 à 9h30 :

- POUR le choix des sites "LES PLUS ADAPTES" pour accueillir la future "Usine à poubelles" : (ZA l'Orme les Sources - ZAIN Opéra parc international - Borde matin à Roche-la-Molière) ?

Marc-Claude de PORTEBANE